Maroc: les 20 ans du Festival Gnaoua et Musique du Monde à Essaouira

Maroc: les 20 ans du Festival Gnaoua et Musique du Monde à Essaouira

Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira fête cette année ses 20 ans avec une programmation musicale unique à vivre

Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira, désormais inscrit dans l’agenda des festivals les plus prestigieux au monde, fête cette année ses 20 ans et promet une programmation musicale unique à vivre.

L’année 2017 sera une année exceptionnelle pour cet événement devenu incontournable de la culture musicale. En effet, la 20ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde, dont le coup d’envoi sera donné jeudi, sera celle de la célébration, assurent les organisateurs.

Cet événement culturel et artistique a vu le jour pour la première fois en 1998. Il y a 20 ans, une idée a été lancée « comme une bouteille à la mer qui a fait un long chemin depuis avec pour seuls valeurs la liberté, la convivialité, l’universalité et la fraternité ».

« Ce festival était alors pionnier. Pionnier dans la démarche d’offrir un espace de culture gratuit et ouvert à tous », affirme la Productrice du Festival Gnaoua et Musiques du Monde, Mme Neila Tazi Abdi.

« Dès les premières éditions de ce festival, nous prenions très vite conscience que l’événement que nous venions de créer, allait bien au delà de nos ambitions », a-t-elle ajouté.

Pour célébrer le 20è anniversaire du Festival, une programmation musicale inédite est au rendez-vous et qui a débuté il y a quelques mois déjà avec une « délocalisation » à travers le monde. Ainsi, les troupes de mâalems ganouas ont été invitées à se produire au Bataclan de Paris, au Barbican de Londres, et au prestigieux Lincoln Center de New-York.

Comme à leur habitude, les organisateurs ne lésinent pas sur les moyens pour offrir aux fans de ce genre musical un programme riche, varié et de qualité, où l’on retrouvera les plus grands maâlems de cet art aux côtés des plus talentueux des musiciens internationaux.

Les grands noms seront là, pour des concerts pleins d’énergie, où le blues légendaire de Lucky Peterson côtoiera le jazz aérien de Bill Laurance, les rythmes endiablés de Carlinhos Brown ou la voix pleine de sagesse d’Ismaël Lô.

Les musiciens, amis du festival, véritables acteurs et témoins de cette aventure si particulière, reviennent fouler les planches d’Essaouira pour des créations revisitées, à l’image de la résidence créée par le Maâlem Abdeslam Alikane et Ray Lema, complices depuis 20 ans, ou encore du spectacle pensé par Loy Ehrlich et sa troupe haute en couleurs de Band of Gnawa. Sans oublier l’énergie débridée d’Amazigh Kateb et de Gnawa Diffusion.

Véritable laboratoire d’expérimentation musicale, studio à ciel ouvert, le festival promet cette année encore de jolies fusions, spécialement conçues pour fêter le 20è anniversaire, lesquelles fusions ont permis à cet événement de se créer une réputation mondiale.

Mais le festival a d’abord pour marque de fabrique l’envie de toujours se renouveler, et cette année plusieurs résidences ont été spécialement conçues pour fêter les 20 ans. De véritables spectacles originaux, comme le mariage entre le soufisme indo-pakistanais et la tagnaouite proposée par Titi Robin, ou le voyage de Guinée à Sidi Ali Ben Hamdouch créé par le Maâlem Hassan Boussou et ses compagnons.

Depuis sa création, le Festival œuvre à maintenir vivante la richesse du patrimoine musical marocain. Cette année encore, la jeune scène musicale marocaine, les maâlems de tout le Maroc et les troupes traditionnelles participeront à cette grande fête.

À l’occasion de la 20ème édition, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira et le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), organisent, pour la sixième année consécutive, le Forum des droits de l’Homme les matinées des 30 juin et 1er juillet.

Mais le festival a cette particularité de jeter la lumière sur les racines africaines du Royaume. « Cette Afrique que nous sommes aujourd’hui si fiers de revendiquer, dans sa dimension politique et économique, se concrétise dans sa dimension culturelle », souligne Mme Tazi.

Organisée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 20ème édition du Festival Gnaoua et musiques du monde investira les espaces les plus emblématiques de la ville, comme la Place Moulay El Hassan, la plage pour les spectacles publics, en plus de la terrasse du Borj Bab Marrakech, Dar Loubane et Zaouia Issaoua.

Le Festival Gnaoua et musiques du monde continuera de subjuguer. Festival Pionnier et authentique, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde investira la cité des Alizés et l’ancienne Mogador chantera en chœur une ode à la liberté et à la tolérance.

La première édition du festival avait attiré près de 20.000 estivants. Actuellement, selon les organisateurs, le festival, fort de ces 20 ans d’existence, attirerait environ 450.000 personnes du fait de sa renommée mondiale.

Les Souiris ne peuvent qu’être fiers et s’enorgueillir que ce festival ait été porté à l’égal des plus prestigieuses manifestations internationales du genre.

Durant trois jours, toute la ville vivra « dans la fièvre gnaoua ». Le son des guembri et des crotales résonnera sur la Cité des Alizés au grand bonheur des fans qui attendent avec patience leur festival préféré.

Que pensez-vous de cet article?