La Tanzanie récemment ciblée par une attaque revendiquée par l’EI près du Mozambique

La Tanzanie récemment ciblée par une attaque revendiquée par l’EI près du Mozambique

Environ 300 « terroristes » ont récemment attaqué un poste de police dans le Sud de la Tanzanie, près du Mozambique, une attaque revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) qui mène depuis trois ans une insurrection djihadiste dans le pays voisin, a indiqué la police tanzanienne. L’attaque a eu lieu « à Kitaya, dans la région de Mtwara la semaine dernière », a déclaré mercredi lors d’un point de presse sur l’île de Pemba, dans l’archipel de Zanzibar, le chef de la police tanzanienne, Simon Sirro, faisant état de plusieurs morts, sans donner de bilan exact, selon une vidéo du point de presse vue jeudi par l’AFP.

La région de Mtwara, à environ 35 km à vol d’oiseau de la frontière tanzanienne, abrite des champs gaziers.

La branche d’Afrique centrale du groupe Etat islamique (Iscap) avait revendiqué le 15 octobre une attaque la veille dans la région de Mtwara, affirmant avoir « tué et blessé de multiples éléments » de l’armée tanzanienne, sans autre détail.

La province de Cabo Delgado, dans le Nord-Est du Mozambique et frontalière de la Tanzanie, est le théâtre depuis 2017 d’une insurrection djihadiste menée par un groupe surnommé localement « al-shabab » (les jeunes en arabe) qui a fait allégeance en 2019 à l’EI.

La crise a déjà fait, selon l’ONU et des ONG, plus de 2.000 morts et 300.000 déplacés, dans une région stratégique pour l’exploitation d’immenses réserves de gaz naturel liquéfié.

Les élections présidentielles tanzaniennes sont prévues le 28 octobre.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos