Violences post-électorales en Guinée: au moins trois morts à Conakry

Violences post-électorales en Guinée: au moins trois morts à Conakry

Au moins trois personnes ont été tuées dans des heurts entre partisans de l’opposition et forces de l’ordre mercredi à Conakry, trois jours après une présidentielle organisée à l’issue de plusieurs mois de contestation meurtrière dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, a-t-on appris de source policière. « Au moins trois personnes ont été tuées aujourd’hui, que j’ai vues de mes propres yeux entre Lambanyi et Sonfonia », deux quartiers de la banlieue nord de la capitale, « une dizaine d’autres ont été blessées », a déclaré à l’AFP l’adjudant Mamadou Kéganan Doumbouya. Une habitante a indiqué que son frère a été tué « par balles » et un médecin a assuré avoir reçu « deux corps et neuf blessés » dans une clinique.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos