Côte d’Ivoire: la banque privée Nsia annonce son introduction en bourse

Côte d’Ivoire: la banque privée Nsia annonce son introduction en bourse

Nsia Banque, la cinquième institution financière ivoirienne a annoncé, mardi à Abidjan, une Offre publique de vente (OPV) d’un montant global de 34 milliards de FCFA (environ 52 millions d’euros), devant déboucher sur l’introduction en bourse de 20% de son capital.

L’opération va consister en la mise en vente au prix unitaire de 9.000 FCFA (13,7 euros), du 03 au 13 juillet, de plus de quatre millions d’actions dont plus de 840.000 cédées par l’Etat qui se désengage totalement de cette banque.

« Notre entrée en bourse vise à renforcer une proximité de la banque avec ses clients par la prise de participation dans le capital » a expliqué Philippe Attobra, directeur général de Nsia banque, lors d’une conférence de presse.

« C’est l’aboutissement d’un long processus pour faire de Nsia, la seule grande banque à capitaux privés ivoiriens » s’est félicité, de son côté, Jean Kacou Diagou, Président de NSIA Banque.

  1. Diagou, cité en décembre 2016 parmi les 30 plus grosses fortunes d’Afrique francophone subsaharienne, par le magazine Forbes Afrique, a dirigé pendant huit ans de l’organisation patronale de la Côte d’Ivoire.

La première cotation à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) est prévue pour la première semaine de septembre.

Nsia-Banque a dégagé en 2016 un résultat net en progression de 19,75% pour atteindre 17,12 milliards de FCFA (environ 26 millions d’euros) contre 5,2 milliards de FCFA (7,6 millions d’euros) en 2013, se hissant au rang de cinquième banque ivoirienne avec 80 succursales dans le pays.

Anciennement appelée BIAO-CI et détenue majoritairement par la belgolaise, la banque a été rachetée en 2006 par le groupe NSIA (composé de sociétés d’assurance) avec son partenaire CNPS qui en détiennent jusqu’à ce jour 90% des parts.

Le capital après l’introduction en bourse, va se répartir comme suit: NSIA-banque et partenaire (77%), la Bourse régionale des valeurs mobilières (20%) et le reste détenu par les salariés.

Le système bancaire ivoirien en plein essor suscite de grands intérêts d’investisseurs étrangers.

La Société ivoirienne de Banque (SIB), filiale du groupe marocain Attijariwafa Bank et troisième banque du pays avait connu en octobre 2016 sa première cotation en bourse, après une offre publique de vente de 20% du capital, considérée comme « un très bon signal ».​

Que pensez-vous de cet article?