RDC: Sommet sur la sécurité dans la région des grands lacs sans le Burundi

RDC: Sommet sur la sécurité dans la région des grands lacs sans le Burundi

Un sommet associant quatre chefs d’État sur la sécurité dans la sous-région des grands lacs africains a débuté mercredi par visioconférence, sans la participation du Burundi, a-t-on appris de la présidence congolaise.

Reporté à deux reprises pour des raisons de format et d’agenda, « les présidents Joao Lourenço, Paul Kagame et Yoweri Museveni sont en visioconférence avec leur homologue congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, initiateur de cette réunion de haut niveau », selon une communication de la presse présidentielle de la République démocratique du Congo.

« L’objectif de cette rencontre virtuelle est d’atteindre le raffermissement des relations de bon voisinage par la conjugaison des efforts des pays concernés en faveur de la coopération, la pacification et la stabilisation de l’Est de la RDC et de la sous-région des Grands Lacs », a-t-elle ajouté.

Les présidents congolais, rwandais, angolais et ougandais ont aussi décidé d’examiner « la situation politique, diplomatique et sécuritaire, la coopération sanitaire, la lutte contre l’exploitation et le commerce illicite (des ressources naturelles) et la coopération contre la Covid 19 ».

Le président congolais Félix Tshisekedi participe à cette réunion à partir de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu (est), en proie avec le Sud-Kivu (est) et l’Ituri (nord-est), à des violences meurtrières des groupes armés locaux et étrangers depuis près de 30 ans.

Le président burundais, Évariste Ndayishimiye, ne participe pas à cette réunion virtuelle, après un premier refus le 8 septembre. La ministre congolaise des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, qu’il avait reçu lundi, n’est pas parvenue à le convaincre de participer à la visioconférence de mercredi.

Dans un communiqué conjoint, la RDC et le Burundi ont décidé d’encourager plutôt des échanges d’informations et de renseignements « en particulier sur la sécurité transfrontalière » et d’organiser « des patrouilles » afin de contrôler la navigation sur le lac Tanganyika qui sépare les deux pays.

La RDC entretient des relations complexes avec ses voisins, en raison de la présence de réfugiés et de rebelles de ces pays dans l’Est congolais traversé par des conflits multiples.

Lors de deux guerres du Congo (1996-1997 et 1998-2003) le Burundi, le Rwanda et l’Ouganda, notamment, étaient accusés d’avoir attaqué ou soutenu des rébellions dans l’est de la RDC.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos