Prison pour avoir pillé l’épargne des pauvres en Afrique du Sud

Prison pour avoir pillé l’épargne des pauvres en Afrique du Sud

Ils ont pillé les économies des pauvres: un banquier a été condamné mercredi à dix ans de prison, dans le premier procès d’un des plus grands scandales de corruption dans l’Afrique du Sud post-apartheid.

Créée au plus fort de l’apartheid en 1982 dans le Venda, un ancien bantoustan de l’extrême nord du pays réservé par les autorités blanches aux communautés noires, la VBS Mutual Bank abritait l’argent d’épargnants sud-africains, en majorité des femmes pauvres et noires.

En 2018, elle s’est effondrée, les caisses étaient vides: un vaste réseau de corruption avait permis le pillage des économies des plus modestes.

Dans un rapport baptisé « Le grand braquage », la banque centrale sud-africaine avait mis au jour en octobre 2018 l’avidité des dirigeants de la banque, qui a conduit à un « appauvrissement généralisé » des épargnants de VBS.

Au total, 53 dirigeants et politiciens ont réussi à voler 120 millions de dollars (près de 102 millions d’euros).

Parmi eux, l’ancien directeur financier de VBS, Philip Truter, a été condamné mercredi à dix ans de prison, a annoncé le parquet général dans un communiqué.

« Il était complice et actif lors de la débâcle de VBS », a estimé le parquet.

Truter, un Blanc, avait plaidé coupable de fraude, corruption, blanchiment et extorsion. Dans cette affaire, sept autres personnes dont l’ancien PDG de la banque, sont poursuivis.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos