RDC : Les Bana Mura et les formateurs étrangers

RDC : Les Bana Mura et les formateurs étrangers

De nombreux témoignages recueillis parmi les Kasaïens contraints de fuir leur province face aux violences mortelles qui secouent la région ont mi en cause une milice baptisée Bana Mura

« Mura, vous avez raison, c’est un cours d’eau près de Likasi, c’est aussi et surtout un centre d’entraînement », explique un ex-militaire congolais parti s’installer en Suède « parce que les dérives que l’on découvre aujourd’hui n’ont rien de neuf. J’ai préféré quitter mon pays il y a quatre ans , avec un gros regret, que de devoir tuer mes compatriotes pour n’importe quel motif », poursuit-il.

« C’est vrai qu’ils sont mieux armés que le reste des troupes congolaises. Et il bénéficient – ou bénéficiaient, parce que les formations semblent désormais se faire plus rares,  d’un entraînement poussé, donné le plus souvent par des fomateurs venus de Corée, d’Afrique du Sud ou d’Israël ».

« Mura, c’est d’abord une base militaire traditionnelle », explique notre interocuteur. Une base qui est devenue au fil des ans un « centre réservé à la garde présidentielle de Kabila.  On peut dire que 90% des militaires qui font partie du premier cercle de la garde de Kabila sortent de Mura ». 

Que pensez-vous de cet article?