Crise politique en RDC – L’opposant Katumbi rentre en RDC « dans les prochains jours » et n’a qu’une nationalité

Crise politique en RDC – L’opposant Katumbi rentre en RDC « dans les prochains jours » et n’a qu’une nationalité

L’opposant congolais Moïse Katumbi Chapwe rentrera « dans les prochains jours » en République démocratique du Congo (RDC) pour participer à l’élection présidentielle – dont la date n’a toujours pas été fixée – et n’a qu’une seule nationalité, la congolaise, a affirmé lundi à Bruxelles son porte-parole, Olivier Kamitatu Etsu, en se livrant à une charge contre le régime du président Joseph Kabila, dont il a mis en doute la nationalité congolaise.

« Il (M. Katumbi) n’a jamais eu d’autre nationalité que congolaise », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse dans un grand hôtel bruxellois, en réponse à des propos tenus par le ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba.

Lundi dernier, devant la presse à Genève, M. Thambwe avait affirmé que M. Katumbi – l’ancien gouverneur du Katanga (sud-est) qui vit en exil en Europe après avoir été condamné en RDC à trois ans de prison pour une affaire immobilière qu’il estime montée de toutes pièces – peut rentrer au pays « quand il veut » mais doit se présenter devant un juge. Les autorités congolaises avaient promis de l’arrêter dès son retour.

« Ce qui pourrait empêcher Moïse Katumbi à se présenter à la présidentielle, ce n’est même pas ses ennuis judiciaires, ni le gouvernement mais c’est la Constitution. La même Constitution qui interdit au président Kabila à représenter pour un troisième mandat, interdit aussi la double nationalité », avait-t-il dit.

« Le moment venu, Moïse Katumbi prouvera, lors du dépôt de sa candidature à la présidentielle, qu’il remplit pleinement toutes les conditions légales et constitutionnelles pour briguer et exercer les fonctions de président de la République », lui a répondu lundi M. Kamitatu.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos