RDC: un soldat condamné à mort pour le meutre de 14 civils

RDC: un soldat condamné à mort pour le meutre de 14 civils

Un soldat congolais a été condamné à mort par un tribunal militaire de l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) pour le meurtre fin juillet de 14 civils, dont une fillette de deux ans, ont indiqué samedi des avocats de l’accusé et des victimes. Les 14 personnes avaient été tuées au hasard par ce militaire sorti « ivre » d’un débit de boisson au soir du 30 juillet à Sange, localité située à 80 km de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu (Est).

« Claude Logo Dedonga est reconnu coupable » des chefs de meurtre, tentative de meurtre, viol et extorsion, a déclaré vendredi le colonel Kabila Kangoy du tribunal militaire de Bukavu, en le condamnant à la peine de mort. En RDC, la peine capitale n’est plus exécutée, elle est transformée en détention à perpétuité.

Le tribunal militaire a aussi ordonné sa dégradation. L’Etat congolais a été conjointement condamné à payer 925.000 dollars de dommages et intérêts aux familles des victimes et aux survivants de la fusillade.

« L’Etat congolais doit payer (des dommages intérêts) solidairement avec son préposé aux différentes parties civiles », a déclaré Me Charles Cicura, avocat des victimes.

Avocat de la défense, le capitaine Ramadhani Mbongo a indiqué qu’il allait faire appel du verdict. Lors de l’instruction, l’accusé était passé aux aveux indiquant qu’il était en « état d’ivresse » lors de la fusillade, selon son avocat.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos