RDC: incursion d’une milice dans la grande ville minière de Lubumbashi

RDC: incursion d’une milice dans la grande ville minière de Lubumbashi

Une milice séparatiste a fait une incursion à Lubumbashi, la grande ville minière du sud-est de la République démocratique du Congo, dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-on appris de source officielle.

Aux environs de 23h00 GMT, « des insurgés Bakata Katanga (une milice séparatiste) sont entrés dans la ville. Ils ont réussi à arriver jusqu’au centre-ville », a déclaré à l’AFP Philbert Kunda Milundu, ministre provincial de l’Intérieur du Haut-Katanga (sud-est).

« Les coups de feu que vous entendez, c’est plus dissuasif que des affrontements, du moins à ce stade », les forces de sécurité ayant reçu l’ordre de ne pas tirer sur les miliciens mais en l’air, a-t-il précisé samedi matin.

Plusieurs témoins interrogés par l’AFP ont indiqué que ces miliciens ont réussi à hisser le drapeau de l’ex-république du Katanga sur la Place de la poste, un carrefour mythique de Lubumbashi.

Samedi vers 8H00 GMT, le plus grand magasin de la ville a ouvert ses portes à la demande du maire et les coups de feu sont devenus sporadiques, a constaté un correspondant de l’AFP à Lubumbashi.

Des militaires et des policiers sont toujours déployés en nombre dans la ville, où le signal de la radio et de la télévision d’État demeure coupé, selon la même source.

« La situation est sous contrôle. L’heure est présentement au nettoyage », a déclaré à l’AFP Harce Kayumba, ministre de l’Information et porte-parole du gouvernement provincial du Haut-Katanga. Il a ajouté qu’il allait communiquer un bilan dans le courant de la journée, après une réunion de sécurité.

Dans les derniers affrontements entre les forces de l’ordre et la milice Kata-Katanga qui remontent au 19 octobre, trois militaires et deux miliciens ont été tués.

La province du Haut-Katanga, riche en ressources minières (cuivre, cobalt) est issue du démembrement de l’ex-province du Katanga en quatre nouvelles provinces.

La milice Kata Katanga est composée de partisans qui militent pour la sécession de cette riche province minière.

En 2015, ils avaient hissé le drapeau de l’ex-république du Katanga à Lubumbashi avant de se rendre à une base des Casques bleus de la Mission de l’ONU en RDC (Monusco).

Depuis, ces miliciens ont été démobilisés et cantonnés à Lubumbashi en attendant leur réinsertion dans la vie civile. Mais, ils se disent abandonnés par les autorités après avoir suivi une formation dans une base de l’armée.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos