Coronavirus: la Zambie demande un moratoire sur une partie de sa dette

Coronavirus: la Zambie demande un moratoire sur une partie de sa dette

La Zambie a demandé à ses créanciers internationaux un moratoire de six mois sur les intérêts d’une partie de sa dette, en raison des lourdes conséquences de la pandémie de Covid-19 sur son économie, a indiqué mercredi le secrétaire au Trésor.

« L’impact du Covid-19 a été lourd, d’où notre demande de suspension » à partir du 14 octobre du paiement des intérêts de trois eurobonds (euro-obligations), a déclaré Fredson Yamba à l’AFP.

La date correspond à une échéance de paiement prévue dans le cadre du remboursement d’un eurobond de 750 millions de dollars qui arrive à échéance en 2022.

Un éventuel moratoire permettrait également de décaler les échéances de paiement liées à deux autres eurobonds, respectivement d’un montant d’1 milliard de dollars (échéance 2024) et d’1,25 md USD (échéance 2027).

Selon l’agence Bloomberg, le moratoire permettrait à la Zambie de retarder le paiement de quelque 120 millions de dollars au total.

Le ministère des Finances a jugé dans un communiqué que la situation macroéconomique et fiscale était « très difficile ».

D’abord à cause de la pandémie, même si le nouveau coronavirus a plutôt épargné le pays d’Afrique australe: quelque 14.300 cas et 330 décès ont été recensés, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Le deuxième producteur africain de cuivre a également pâti de la chute du cours de certains métaux.

En juillet, le président Edgar Lungu avait requis auprès de la Chine des restructurations et des annulations de dettes, déjà en raison de la pandémie.

La demande de moratoire annoncée mercredi « confirme que la Zambie est ruinée », a estimé l’analyste indépendant Mambo Haamandu.

La Banque africaine de développement a évalué la dette publique zambienne à 80% de son PIB en 2019, contre 35% à la fin 2014.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos