Maroc: saisie de cocaïne et de cannabis après trois opérations distinctes

Maroc: saisie de cocaïne et de cannabis après trois opérations distinctes

Près de deux tonnes de cannabis et une vingtaine de kilos de cocaïne ont été saisis cette semaine dans le cadre de trois opérations distinctes dans le nord du Maroc, lors desquelles une dizaine de personnes ont été interpellées, dont trois Espagnols. Jeudi, la police marocaine a saisi 920 kg de résine de cannabis dans le gigantesque port de Tanger Med (nord), dans une voiture utilitaire qui « s’apprêtait à embarquer » sur un ferry vers la France, selon un communiqué de la sûreté nationale (DGSN).

Le conducteur, un Marocain de 42 ans, a été interpellé.

Mercredi soir, « trois individus soupçonnés de liens avec un réseau criminel actif dans le trafic international de cocaïne » ont également été interpellés à Nador (nord-est), a ajouté la police marocaine.

L’un d’eux a été arrêté à bord d’un jet-ski « en possession de 21 plaquettes de drogue », représentant « environ 21 kilogrammes de cocaïne », selon la même source.

Par ailleurs, des garde-côtes de la Marine royale ont arraisonné dans la nuit de mardi à mercredi, en Méditerranée, « un voilier, deux jet-skis et un go-fast », une puissante embarcation à moteur généralement utilisée par les trafiquants de drogue, a rapporté l’agence officielle MAP.

Au cours de cette opération, plusieurs trafiquants, « dont trois Espagnols et deux Marocains », ont été arrêtés et « environ une tonne de résine de cannabis » a été saisie, selon la MAP.

Le Maroc est l’un des principaux pays producteurs de cannabis au monde, cultivé principalement dans la région montagneuse du Rif (nord). Les autorités assurent lutter contre cette production.

En 2019, quelque 179 tonnes de cannabis ont été saisies dans le royaume, selon un bilan officiel.

La dernière décennie a vu se développer différentes routes de trafic de cocaïne et d’héroïne à destination de l’Europe, les trafiquants d’Amérique latine utilisant les itinéraires du cannabis pour écouler leurs produits, via l’Afrique du Nord.

Côté espagnol, un vaste plan de lutte contre le trafic de drogue lancé en août 2018 dans le sud du pays a permis de saisir 268 tonnes de stupéfiants, principalement du haschisch (258 tonnes) mais aussi de la cocaïne (8,5 tonnes) et de l’héroïne (501 kg), en 22 mois.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos