La Ville de Bruxelles lance une campagne en faveur de la protection du docteur Mukwege

La Ville de Bruxelles lance une campagne en faveur de la protection du docteur Mukwege

La Ville de Bruxelles a lancé mardi une campagne qui durera jusque fin septembre pour dénoncer des menaces et venir en aide à la protection du gynécologue congolais Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix en 2018 et objet de menaces de mort en République démocratique du Congo (RDC). L’observatoire pour la protection des Droits de l’Homme a été informé par des sources fiables d’acte d’intimidation et de menaces de mort visant le Dr Denis Mukwege. Ces récentes menaces font suite à la dénonciation par le Dr Mukwege d’un massacre perpétré dans le village de Kipupu, dans la province du Sud-Kivu (est de la RDC) les 16 et 17 juillet derniers, faisant 200 morts et disparus.

La Ville de Bruxelles a indiqué dans un communiqué s’associer « résolument » à la demande internationale de protection du Dr Mukwege en exigeant que toutes les mesures soient prises pour assurer sa sécurité, celle de sa famille et celle du personnel médical de l’Hôpital de Panzi à Bukavu, le chef-lieu du Sud-Kivu, où il soigne des femmes victimes de violences sexuelles.

La campagne digitale a été lancée mardi après-midi, avec projection sur tous les 70 écrans digitaux de la Ville et une projection sur l’écran Place de Brouckère, durant tout le mois de septembre.

Un hashtag #ProtectDrMukwege est lancé pour dénoncer cette injustice sur les réseau sociaux.

La Ville de Bruxelles va également soulever le problème en envoyant une lettre officielle à des organismes internationaux (des commissaires européens, le président du Conseil et du Parlement européens, le secrétaire Général de l’ONU et de l’OCDE, le directeur du comité Nobel, le président de la fondation roi Baudouin,…) pour demander la protection du Dr Mukwege.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos