Face à un pic de Covid, le Rwanda et l’Ouganda n’excluent pas un reconfinement

Face à un pic de Covid, le Rwanda et l’Ouganda n’excluent pas un reconfinement

Le Rwanda et l’Ouganda, deux pays d’Afrique de l’est qui avaient imposé un confinement strict pour lutter contre le Covid-19, connaissent une nette augmentation de cas positifs au virus alors que l’activité économique repart. Le Rwanda a enregistré dimanche son plus grand nombre quotidien de contaminations avec 200 cas positifs, après avoir mené des campagnes de tests dans les marchés, où 164 nouveaux cas ont été recensés.

« Un grand nombre de nouveaux (malades) du Covid-19 dans le pays sont infectés dans les espaces publics et les marchés et boutiques », a déclaré le ministère de la Santé dans un communiqué publié dimanche soir.

Au total, près de 30% du total des cas enregistrés jusqu’ici l’ont été au cours des dix derniers jours, soit 889 sur 3089.

Le Rwanda avait imposé le 22 mars un confinement total de la population, avec fermeture des frontières, des écoles, des transports publics et des entreprises. Les vols commerciaux étaient suspendus.

Parmi les plus durs en Afrique, ce confinement avait permis de réduire significativement le nombre de cas, et conduit le gouvernement à rouvrir le 4 mai l’économie et à autoriser à nouveau les déplacements en dehors d’un couvre-feu nocturne.

Les autorités, qui blâment le non-respect des mesures de protection ont fait savoir qu’elles n’excluaient pas, en l’absence d’une baisse de la propagation, un nouveau confinement total, possibilité qui inquiète les habitants.

« Les gens doivent comprendre que si les cas de coronavirus continuent de croître, des décisions difficiles devront être prises. Nous réalisons des tests sur tous les marchés et à travers le pays. Le résultat déterminera les prochaines étapes », a déclaré mercredi dernier à la télévision le ministre de la Santé, Daniel Ngamije.

Le gouvernement doit se réunir cette semaine, en présence du président Paul Kagame, pour réfléchir à la marche à suivre.

De son côté, l’Ouganda a connu samedi un chiffre record de cas, avec 318 tests positifs au nouveau coronavirus. Parmi eux, 153 cas ont été détectés dans une prison du district d’Amuru, une région très touchée du nord du pays.

« A moins que les gens ne changent leur comportement et n’observent les mesures anti-Covid-19, nous pourrions vivre un autre confinement, et bientôt », a déclaré lundi à l’AFP Betty Olive Kamya, membre du comité National Covid-19.

Elle note également que les mesures de protection ne sont pas respectées, notamment dans les transports, d’où proviennent « environ 90% des infections ».

« Le président fera des annonces sur (…) l’instauration ou non d’un nouveau confinement d’ici la fin de la semaine », a-t-elle ajouté.

Le président Yoweri Museveni avait annoncé un confinement national le 30 mars, tandis que le pays comptait 33 cas de Covid-19 mais pas de morts. La mesure avait été levée quatre mois plus tard.

Le pays a jusqu’ici enregistré 2.362 cas et 22 morts.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos