RDCongo: des jeunes UNC arrêtés à Bukavu pour la prétendue « République du Kivu »

RDCongo: des jeunes UNC arrêtés à Bukavu pour la prétendue « République du Kivu »

L’agence de presse congolaise APA a répercuté, dans son édition du 29 juillet, les protestations de l’interfédérale sud-kivutienne du parti UNC de Vital Kamerhe, contre l’arrestation de « jeunes » de cette formation politique. Ils seraient soupçonnés d’avoir partie liée avec ceux qui, le 1er juillet dernier, avaient planté des drapeaux d’une prétendue « République du Kivu » dans les rues de Bukavu.

https://afrique.lalibre.be/52152/rdcongo-une-republique-du-kivu-revendiquee-a-bukavu/

Selon le vice-président de l’interfedérale de l’UNC, Erick Mutembezi, plusieurs jeunes membres de l’UNC ont été arrêtés en relation avec le déploiement des drapeaux jaune-noir-bleu de cette prétendue « République du Kivu » à Bukavu, le 1er juillet; une liste de « ministres » du gouvernement de cette république inexistante avait été diffusée le même jour sur les réseaux sociaux, comprenant des personnalités des deux Kivu qui n’avaient apparemment pas été consultées, selon ce qu’ont indiqué plusieurs d’entre elles.

L’interfedérale de l’UNC, indique l’agence APA, estime que ces jeunes ont été accusés simplement parce qu’ils s’étaient revêtus du costume jaune et bleu des détenus congolais – qui rappellerait les couleurs du drapeau litigieux – pour protester contre la condamnation à 20 ans de travaux forcés de leur leader politique, Vital Kamerhe, le 20 juin dernier; son procès en appel doit débuter le 7 août. Et d’assurer que l’UNC ne soutient pas les promoteurs de la « République du Kivu ».

Des sources locales UNC ont évoqué pour APA une rivalité entre le gouverneur de la province, Theo Ngwabidje, en place depuis 2019, et son vice-gouverneur UNC, Marc Malago, qui expliquerait pourquoi des jeunes de l’UNC sont accusés.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos