Conflit frontalier RDCongo-Zambie: la SADC donne raison à Kinshasa

Conflit frontalier RDCongo-Zambie: la SADC  donne raison à Kinshasa

Par APA

La SADC (Communauté de développement d’Afrique australe, dont la RDC est membre, tout comme la Zambie) vient de trancher en faveur du Congo, en donnant une semaine aux militaires zambiens pour quitter les territoires qu’ils occupaient depuis quelques mois. Le ministre de la Défense, Aimé Ngoy Mukena, en a informé vendredi le Conseil des ministres à Kinshasa.

RDCongo: les Zambiens occupent des terres congolaises: le député Mwando veut l’intervention de la SADC

La SADC a tranché: « les localités de Kibanga et Kalubamba font partie de la RDC », a déclaré le porte-parole du gouvernement, rendant compte du Conseil des ministres congolais. Ces deux localités sont occupées depuis mars dernier, après un bref affrontement armé entre des militaires des deux pays à Kibanga, où les soldats zambiens avaient amené le drapeau congolais pour le remplacer par le leur.

A la demande de Kinshasa, la SADC avait envoyé une mission de 15 personnes, civils et militairesen RDC. Arrivée à Moliro (Tanganyika) le 22 juillet, cette mission a visité Kibanga, Kalubamba, Moliro et Pweto, au Congo, et Tshibanga, Tshimpunda et Musosa, côté zambien.

Selon la mission de la SADC, appuyée par la Monusco (Mission de l’Onu au Congo), Kibanga et Kalubamba sont congolaises. Un travail de précisions des limites frontalières doit cependant être mené. Et les militaires zambiens d’occupation ont « sept jours » pour évacuer ces zones, à parti du 25 juillet.

Que pensez-vous de cet article?