Nigeria: 23 soldats tués dans une embuscade djihadiste

Nigeria: 23 soldats tués dans une embuscade djihadiste

Vingt-trois soldats ont été tués dans une embuscade tendue par des djihadistes sur une grande route du nord-est du Nigeria, a-t-on appris mercredi de sources sécuritaires. Les soldats ont été attaqués mardi à une quarantaine de kilomètres de la grande ville de Maiduguri, berceau du groupe djihadiste Boko Haram, selon ces deux sources.

« Hier (mardi), un convoi militaire a été pris en embuscade par des terroristes à Bulabulin (un village de la région) sur la route Maiduguri-Damboa », a indiqué l’une des sources. « 23 soldats ont été tués, deux blessés et un nombre inconnu est porté disparu ».

La seconde source a précisé que le convoi revenait vers Maiduguri lorsqu’il a été attaqué. « Les soldats revenaient de patrouille et d’opérations de nettoyage visant les terroristes lorsqu’ils ont été attaqués », selon cette source. « Les soldats ont pu repousser l’attaque grâce à des renforts mais elles ont eu des pertes. Au moins 23 soldats ont été tués ». Elle a précisé que les recherches se poursuivaient pour retrouver les soldats disparus.

Les deux sources s’exprimaient sous le couvert de l’anonymat, car elles ne sont pas autorisées à parler à la presse.

L’armée nigériane a confirmé l’embuscade, mais a affirmé dans un communiqué que seulement deux soldats avaient été tués et quatre blessés, et que 17 insurgés avaient été abattus pendant les combats.

L’armée nigériane répète que l’insurrection djihadiste a été battue et donne régulièrement des bilans inférieurs à ses pertes réelles.

Le conflit d’une décennie dans le nord-est du Nigeria a fait au moins 36.000 morts et a poussé quelque deux millions de personnes à fuir leurs foyers. Le groupe Etat islamique en Afriquede l’Ouest (ISWAP), branche affiliée au groupe Etat Islamique, a fait scission avec Boko Haram en 2016, notamment parce que les attaques-suicides ou les razzias lancées contre les civils majoritairement musulmans par son chef historique, Abubakar Shekau, étaient jugées trop cruelles.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos