Des milliers de réfugiés congolais fuient en Ouganda les violences des rebelles ADF (HCR)

Des milliers de réfugiés congolais fuient en Ouganda les violences des rebelles ADF (HCR)

L’Ouganda a accueilli la semaine dernière plus de 3.000 réfugiés en provenance de la République démocratique du Congo (RDC) qui ont fui les violences imputées aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), a annoncé mardi le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Ce flux de réfugiés congolais, qui ont gagné l’Ouganda entre le 1er et le 3 juillet, fait suite à l’ouverture temporaire de deux points de passage frontaliers à Golajo et Mount Zeu, dans le nord-ouest de l’Ouganda, a précisé un porte-parole du HCR, Charlie Yaxley, dans un communiqué.

Les nouveaux arrivants faisaient préalablement partie d’un groupe plus important d’environ 45.000 personnes, selon les autorités locales congolaises, qui avaient tenté de fuir vers la frontière entre l’Ouganda et la RDC peu après que des affrontements meurtriers eurent éclaté entre milices armées dans la province de l’Ituri (nord-est de la RDC) les 17 et 18 mai.

« Si certains ont pu retourner dans leur région d’origine, d’autres étaient restés dans la zone frontalière, sans pouvoir la franchir pendant plus d’un mois en raison de la fermeture des frontières du côté ougandais destinée à contenir la propagation de la pandémie de Covid-19 », a souligné M. Yaxley.

A leur arrivée en Ouganda, le groupe de réfugiés a été emmené à l’Institut agricole de Zeu, un ancien centre de formation pour les agriculteurs du district de Zombo, qui sert maintenant de centre de quarantaine. « Nombre de nos installations de transit et d’accueil à travers le pays ont été converties en centres de quarantaine, où nous venons en aide quotidiennement à des centaines d’Ougandais et de réfugiés », a rappelé le porte-parole du HCR.

Au terme de la période de quarantaine obligatoire de 14 jours, conformément aux directives et protocoles nationaux, les Congolais seront transférés vers les sites de réfugiés existants.

Selon le HCR, le ministère ougandais de la Santé a effectué des tests de dépistage du Covid-19, dont les 570 premiers échantillons se sont révélés négatifs. « Des équipes médicales et une ambulance se tiennent prêtes à intervenir si quelqu’un devait être hospitalisé », a ajouté M. Yaxley.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos