Mali : conflit mortel entre Dogons et Peuls

Mali : conflit mortel entre Dogons et Peuls

Les tensions, ancestrales, ont encore été exacerbées par l’arrivée d’un prédicateur djihadiste

Une trentaine de personnes ont péri dans des violences entre les communautés peule et dogon dans le centre du Mali en fin de semaine dernière, près de la frontière avec le Burkina Faso, a-t-on appris de sources concordantes.
Les violences se multiplient depuis plus d’un an dans le centre du Mali, entre Peuls, traditionnellement éleveurs, et les ethnies bambara et dogon pratiquant majoritairement l’agriculture. Elles sont attisées par l’apparition dans la région en 2015 du groupe armé du prédicateur djihadiste peul Amadou Koufa, avec lequel les Peuls sont souvent soupçonnés de collusion.
Les affrontements entre Dogons et Peuls, qui ont éclaté samedi dans le cercle de Koro, limitrophe du Burkina Faso, se sont poursuivis dimanche mais le calme est revenu depuis, ont indiqué lundi soir l’armée malienne et des sources locales. « Des cultivateurs dogons ont mené une expédition punitive contre deux villages peuls du secteur de Diankagou », a indiqué à l’AFP un habitant de Koro, qui a dit avoir vu de nombreux blessés grièvement touchés au centre de santé de cette localité.
Un détachement des forces de sécurité s’est rendu sur place dimanche pour « s’interposer entre les deux communautés », a-t-il ajouté.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos