Opinion: Colonisation: une commission « Vérité et réconciliation » et des réparations

Opinion: Colonisation: une commission « Vérité et réconciliation » et des réparations

Par des représentants de la diaspora congolaise (voir ci-dessous)

A la veille de la commémoration du 60ème anniversaire de l’indépendance du Congo (RDC), les membres de la diaspora congolaise ainsi que les amis du Congo réunis au sein de la fédération de la diaspora congolaise, constatons, à l’échelle mondiale, un élan de solidarité contre le racisme et toutes formes de discrimination ainsi qu’un mouvement de contestation contre les affres de la colonisation en Afrique. Le Congo en tant qu’ancienne colonie belge ne fait pas exception.

L’histoire ne pouvant pas être effacée, l’heure a sonné pour que la vérité historique soit rétablie pour servir de leçon et mieux éclairer les générations futures.

Sans verser dans un négativisme total sur cette colonisation, il nous semble opportun d’en relever les pages sombres qui occultent certaines de ses actions positives.

Le caractère sacré de la vie humaine étant reconnu par tous les peuples ne donne à personne le droit, sous quelque prétexte que ce soit ( colonisation ou autre), d’y porter préjudice. Il en découle qu’aucun peuple ne peut soumettre un autre à toute forme d’esclavage, tel que le précise l’article 1er de la déclaration universelle des droits de l’homme du 10 décembre 1948 : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité ».

Le parlement européen a voté une résolution le 19 juin 2020 invitant les institutions et les Etats membres de l’Union européenne à reconnaître officiellement les injustices du passé et les crimes contre l’humanité commis contre les personnes noires et les personnes de couleur et déclare que la traite des esclaves est un crime contre l’humanité. Cette résolution est sans conteste, un signal fort qui prouve cette volonté actuelle de solidarité entre les peuples pour bâtir un monde meilleur.

Le peuple congolais garde encore un souvenir frais des traces des mains coupées, des fouets et toute autre forme de sévices corporels, traitements inhumains et dégradants lui imposés dans le cadre de la colonisation. Malgré l’indépendance acquise chèrement et fièrement depuis le 30 juin 1960, ces traces évoquées ci-dessus restent encore présentes dans la mémoire collective.

L’enseignement de l’histoire de cette colonisation quelque fois tronquée n’a mis que très superficiellement en exergue cette page sombre. Le passé ne pouvant plus revenir et le futur arrivant avec son lot d’incertitudes, nous ne pouvons que nous appuyer sur le présent pour créer un pont de réconciliation sincère entre le peuple belge et congolais.

L’initiative louable d’une commission vérité et réconciliation ayant émergé au sein du parlement belge devrait avoir notre soutien et notre encouragement afin d’aboutir à des réparations.

La vérité, même si elle doit faire mal, est importante pour soigner les blessures du passé et être porte-étendard pour la construction d’une véritable entente et d’une paix durable entre les deux peuples. Néanmoins, avant la mise en place réelle de ladite commission, qui devrait être composée de toutes les parties prenantes, nous en appelons au roi des Belges, chef de l’Etat, de présenter des excuses officielles au nom de toute la Belgique au peuple congolais pour cette sombre période de notre histoire commune, conformément à la résolution du parlement européen précitée.

Ne dit-on pas qu’ avoir 60 ans c’est entrer dans le 3ème âge, ou l’âge de la sagesse ? Nous croyons que le 60ème anniversaire de l’indépendance du Congo serait une occasion de mettre à profit cette sagesse collective pour formuler et accepter ces excuses officielles.

Signataires

Me Dieudonné Tshibuabua Mbuyi, avocat au barreau de Bruxelles

Me Ruth Omba Buila, avocat au barreau de Bruxelles

Me Papis Tshimpangila Lufuluabo, avocat au barreau de Bruxelles-libre penseur

Me Cédric Kabongo Muamba, avocat au barreau de Bruxelles

Me Nicolas Kanyonga Mulumba, avocat au barreau de Bruxelles

Me Dominique Kambala, avocat et bâtonnier du barreau de Kananga

Me Yannick Tshibangu, avocat au barreau de Bruxelles

Dr. Betty Kakiesse Kitutu, médecin expert en évaluation du dommage corporel

Dr. Didier Ndjekembo Shango, médecin Anesthésiste

Dr. Marie Kabuya Mvidia, médecin généraliste hospitalier

Dr. Marielle M’vita, médecin du travail

Dr. Lupanzula Emorane, médecin Greffeur capillaire

M. Barth Kaninda, consultant

M. Justin Bile, chef d’entreprise

M. Richard Nzita, consultant bancaire

M. Mbala Serge, auditeur financier

M. Léonard Mulamba, employé

M. Didier Lunguana, consultant financier

Mme Pascaline Kanku Tshituite wa Tshibuabua, comptable

Mme Elisée Zola, pharmacienne

M. Munduku Gatembo Cyril, enseignant chauffagiste

M. Serge Mulumba, enseignant

M. Paty Iyoma, project manager télecommunication

Mme Andréa Kalubi, responsable associatif

M. Didier Bangofa,chef d’entreprise

M.Caleb Djamany, journaliste

Mme Mbungani Anne-Marie, juriste-consultante

Mme Marie-José Mputu Mutekemena wa Tshibuabua, consultante

M. Dieudonné Dipa dia zambi, gestionnaire d’entreprise

M. Thierry Lanku, banquier-gestionnaire de portefeuille

M. Soki Mukwakani, ingénieur industriel

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos