RDC : Décès de Pierre Lumbi

RDC : Décès de Pierre Lumbi

Le Sénateur Pierre Lumbi Okongo, Secrétaire général de Ensemble pour la République et patron de la formation politique MS – AAD, ancien ministre d’État et ministre de la République démocratique du Congo, est décédé ce dimanche 14 juin à Kinshasa. L’homme était hospitalisé depuis plusieurs jours au Centre Médical de Kinshasa.

Pierre Lumbi, ancien conseiller en sécurité de Joseph Kabila, avait osé rompre avec les ors de la présidence de la République pour lancer, avec six autres présidents de partis politiques, le G7, alliance de 7 formations politiques qui ont claqué la porte du pouvoir parce que Joseph Kabila refusait de s’engager à ne pas briguer un troisième mandat.

Pierre Lumbi, Charles Mwando (décédé), Gabriel Kyungu, Olivier Kamitatu, José Edundo , Christophe Lutundula et Dany Banza avaient écrit trois lettres à Joseph Kabila entre février et mi-septembre  2015 pour lui demander de s’engager à ne pas se représenter pour un troisième mandat interdit par la constitution congolaise de 2006 et/ou pour ne pas tenter de modifier cette  Constitution. Le chef de l’Etat a toujours refusé de se prononcer. Les 7 présidents de partis ont donc quitté le navire devenant le pire caillou dans la chaussure d’un clan présidentiel qui se dirigeait alors tranquillement vers une prolongation de son mandat à la tête de l’Etat.

Le G7 s’est ensuite retrouvé autour de la personnalité de Moïse Katumbi, lui aussi ancien membre de la Kabilie qui a refusé d’endosser  une prolongation de mandat inconstitutionnel.

RDC : Moïse Katumbi réunit les siens à Johannesbourg

Le mouvement de fond initié par Pierre Lumbi et ses nouveaux alliés a sans conteste brouillé les plans du PPRD, le parti politique créé pour soutenir Joseph Kabila. En mars 2018, Pierre Lumbi devenait le N°2 d’Ensemble, la plate-forme politique née pour porter la candidature de Moïse Katumbi à la présidentielle de décembre 2018. L’ex-gouverneur du Katanga ne pourra finalement pas participer à ce scrutin, empêché de rentrer au pays par le pouvoir kabiliste.

En décembre 2019, Pierre Lumbi était devenu secrétaire général du parti politique de Moïse Katumbi, « Ensemble pour la République ».

A l’époque, avec ce ton placide qui le caractérisait, Pierre Lumbi expliquait qu’il avait envisagé une « retraite politique bien méritée », avant d’accepter ce nouveau défi au côté de Moïse Katumbi « parce que face à un peuple en détresse, nous ne pouvons pas choisir notre propre confort ».


La disparition de Pierre Lumbi est incontestablement une lourde perte pour l’opposition politique congolaise.

Que pensez-vous de cet article?