Le Dr Mukwege démissionne comme responsable de la riposte dans sa province du Sud-Kivu

Le Dr Mukwege démissionne comme responsable de la riposte dans sa province du Sud-Kivu

Le gynécologue congolais Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, a démissionné mercredi de la présidence de la commission santé pour la riposte contre la pandémie de la Covid-19 dans la province du Sud-Kivu (est de la République démocratique du Congo), qu’il exerçait depuis la fin du mois de mars. Il a, dans un communiqué publié par sa Fondation, précisé avoir pris cette décision « afin de me consacrer entièrement à mes responsabilités médicales et de soigner cet afflux de malades à l’Hôpital de Panzi » qu’il dirige à Bukavu, le chef-lieu de cette province.

Il indique aussi avoir rencontré deux difficultés majeures qui l’ont empêché d’appliquer efficacement la stratégie de riposte à la pandémie de coronavirus définie avec l’appui d’experts locaux nationaux et internationaux.

« D’une part, l’impossibilité de disposer dans notre province de (tests) RT-PCR permettant de confirmer rapidement le diagnostic des Covid+. Le délai requis, de plus de deux semaines, pour recevoir les résultats des prélèvements envoyés à l’INRB (Institut national de Recherche biomédicale) à Kinshasa, a constitué un handicap majeur pour notre stratégie basée sur +tester, identifier, isoler et traiter+ », indique le Dr Mukwege.

Il évoque aussi d’autre part « un relâchement des mesures de prévention par notre population, un déni des réalités, l’impossibilité de faire respecter les mesures barrières, la porosité de nos frontières avec le retour massif de milliers de compatriotes venant de pays voisins sans avoir été mis en quarantaine », qui ont diminué l’efficacité de la stratégie.

Le Dr Mukwege – alias « l’homme qui répare les femmes » victimes de violences sexuelles dans le film du réalisateur belge Thierry Michel et de la journaliste Colette Braeckman – a soigné quelque 50.000 victimes de viols à l’hôpital de Panzi qu’il a fondé en 1999 à Bukavu.

La RDC a enregistré, depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars, 4.390 cas de Covid-19 (4.389 cas confirmés et un probable) dans onze de ses 26 provinces, ainsi que 96 décès (95 cas confirmés et un probable) alors que 565 personnes sont considérées comme guéries.

Le Sud-Kivu, frontalier du Rwanda, compte ce jour 89 cas de covid-19.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos