RDC: treize miliciens d’un groupe armé tués en Ituri

RDC: treize miliciens d’un groupe armé tués en Ituri

Treize miliciens d’un nouveau groupe armé, la Force patriotique et intégrationniste du Congo (FPIC), ont été tués par l’armée gouvernementale lors d’une offensive lancée dans la province d’Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), ont rapporté lundi des médias locaux, citant des sources militaires. Deux militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) ont aussi été blessés dans ces combats, qui ont débuté dimanche et se poursuivaient lundi matin près du village Chini ya Kilima, à environ 50 kilomètres au sud de Bunia, le chef-lieu de cette province troublée, selon le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo.

Il a précisé que des armes et des munitions de guerre avaient aussi été récupérées par les FARDC lors de cet affrontement, selon la radio onusienne Okapi.

L’Ituri est l’une des trois provinces de l’est de la RDC en proie à des violences et où l’armée mène des opérations militaires contre des groupes armés.

Entre 1999 et 2003, la région de l’Ituri, riche en or, avait été ensanglantée par un conflit entre les communautés hema (commerçants et éleveurs) et lendu (cultivateurs). Des dizaines de milliers de morts avaient alors été enregistrées, jusqu’à l’intervention de la force européenne Artémis, sous commandement français.

Le FPIC, dont la création remonte à quelques mois, est également connu sous le nom de milice « Tchini ya kilima ».

Que pensez-vous de cet article?