Près de douze millions d’hectares de forêts tropicales ont disparu en 2019

Près de douze millions d’hectares de forêts tropicales ont disparu en 2019

Près de douze millions d’hectares (11,9) de forêts tropicales ont disparu en 2019, selon les données de l’Université du Maryland, publiées mardi sur Global Forest Watch. Près d’un tiers de cette surface (3,8 millions d’hectares) concerne les forêts tropicales primaires humides, des zones essentielles à la biodiversité et au stockage du carbone. A titre de comparaison, cela représente l’équivalent d’un terrain de football qui disparaît toutes les six secondes pendant une année entière.

Par rapport à 2018, la perte des forêts tropicales primaires, qui est restée résolument élevée au cours des vingt dernières années, représente une augmentation de 2,8%. L’année 2019 détient le troisième taux le plus élevé depuis le début du siècle, après 2016 (6,1 millions d’hectares) et 2017 (5 millions d’hectares).

Le Brésil est le pays ayant enregistré la plus grande disparition de forêt primaire en 2019, avec près d’un tiers des pertes totales (1,4 millions d’hectares). Suivent la RDC(475.000 millions d’hectares) et l’Indonésie (324.000 millions d’hectares).

La Bolivie et l’Australie ont recensé des pertes record du fait des incendies de forêt qui ont touché les deux pays. En Australie, à la suite des feux de brousse, la surface de forêts perdues a été multipliée par six par rapport à 2018.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos