RDC: au moins quatre morts dans une nouvelle tuerie d’un groupe armé

RDC: au moins quatre morts dans une nouvelle tuerie d’un groupe armé

Au moins quatre personnes sont mortes dans l’est de la République démocratique du Congo lors d’un nouvelle tuerie attribuée au groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF) aux confins du Nord-Kivu et de l’Ituri, ont indiqué lundi des sources locales. « Au village Mighende, il y a eu quatre morts », a indiqué l’Administrateur du territoire de Beni Donat Kibwana. Des médias congolais font état de ce nouveau massacre.

L’administrateur a également fait état de la mort de cinq autres personnes dans une autre incursion des ADF dans la nuit de dimanche à lundi. Les assauts ont touché selon lui des villages en Ituri limitrophes du territoire de Beni dans province du Nord-Kivu.

Au total les ADF sont accusés d’avoir tué plus de 430 personnes depuis novembre et le lancement d’une offensive de l’armée congolaise contre leurs bases dans la forêt et la jungle autour de Beni près de la frontière ougandaise. Ils se sont repliés depuis quelques semaines plus vers le nord et l’Ituri.

Avant novembre, les ADF étaient déjà accusés d’avoir massacré plus de 1.000 civils depuis octobre 2014, visant souvent en zones rurales des paysans rentrant des champs ou dans leur village, la nuit.

A l’origine des rebelles musulmans ougandais, les ADF se sont installés au milieu des années 90 dans l’Est de la RDC où ils ont fait souche, vivant de trafics. Parfois revendiquée depuis avril 2019 par le groupe Etat islamique, leur affiliation à la nébuleuse djihadiste n’a jamais été prouvée.​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos