RDC : heurts à l’Assemblée nationale. Les députés UDPS en accusation

RDC : heurts à l’Assemblée nationale. Les députés UDPS en accusation

Jeanine Mabunda, la présidente de l’Assemblée nationale, n’avait pas fini de mettre en garde contre d’éventuelles perturbations au sein de l’Assemblée nationale que certains députés en venaient aux mains. ce lundi 25 mai en soirée.

« Suspension de séance » annonçait alors la présidente de la Chambre basse, réunie pour examiner la pétition
appelant à la « destitution » de Jean-Marc Kabund-a-Kabund, le vice président de l’Assemblée nationale et président a.i. de l’UDPS, le parti présidentiel, largement minoritaire dans les deux chambres du Congrès face aux troupes du Front Commun pour le Congo (FCC) de l’ancien président Joseph Kabila.

Une pétition qui était au centre de toutes les conversations depuis la fin de la semaine dernière et l’arrestation de son initiateur, le député Jean-Jacques Mamba, membre du parti de l’opposition du MLC de Jean-Pierre Bemba. M. Mamba avait été arrêté samedi, accusé de faux et usage de faux par un député qui affirmait qu’il avait contrefait sa signature au bas de la pétition.

Dès le début des échanges de coups de poing, la présidente de l’Asssemblée nationale a pointé un doigt accusateur en direction des députés de l’UDPS. « Je crois qu’on nous avait annoncé que le groupe UDPS ferait des incidents« , a-t-elle lancé alors que les caméras de la télévision nationale (RTNC) retransmettaient la séance nocturne en direct.
Les députés du parti présidentiel ont ainsi tenté en vain de s’opposer physiquement à l’examen de la pétition demandant la « déchéance » de Jean-Marc Kabund.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos