Maroc : heurts entre manifestants et policiers à Al-Hoceïma

Maroc : heurts entre manifestants et policiers à Al-Hoceïma

Des affrontements nocturnes ont opposé manifestants et policiers dans la ville marocaine d’Al-Hoceïma, où le mouvement de contestation populaire se durcit après une vague d’arrestations et de lourdes condamnations, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

« Une centaine d’habitants étaient descendus (jeudi soir) sur une avenue de la ville pour manifester. Il y a eu une intervention musclée des forces de l’ordre », a indiqué un témoin, joint au téléphone. « Ils ont tapé les gens, les jeunes se sont dispersés dans les ruelles et ont commencé à caillasser, les policiers ont utilisé des grenades lacrymogènes », a raconté cette source. « Des femmes ont été violentées, des manifestants ont été blessés, (…) il y a eu des course-poursuites dans les ruelles », a accusé cet habitant.
« Comme d’habitude, un petit groupe de jeunes, adolescents et mineurs, sont sortis pour manifester. Les forces de l’ordre ont voulu les disperser. Elles ont fait les sommations d’usage, mais ont été attaquées avec des jets de pierres », a indiqué de son côté une source au sein de l’exécutif local. « Les policiers ont dû riposter avec des grenades lacrymogène, une policière a été blessée à la tête », a ajouté cette source.
La province d’Al-Hoceïma est secouée depuis octobre par un mouvement de contestation populaire qui dit lutter pour le développement de la région du Rif, qu’il estime « marginalisée ». Pour répondre à ces revendications, l’Etat marocain a relancé un vaste programme de développement des infrastructures.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.