RDCongo: les Zambiens occupent des terres congolaises: le député Mwando veut l’intervention de la SADC

RDCongo: les Zambiens occupent des terres congolaises: le député Mwando veut l’intervention de la SADC

Le député de Moba (Tanganyika, province issue du démembrement du Katanga, en 2015) Christian Mwando encourage les autorités congolaises à saisir la SADC (marché commun d’Afrique australe, dont font partie le Congo et la Zambie) et l’Union africaine au sujet de l’occupation, par des militaires zamblens, d’une partie du territoire congolais dans sa province, depuis mars. Le député Mwando dénonce une tentative de la Zambie d’annexer une portion du territoire congolais.

Selon lui, l’affaire a commencé lorsque des pêcheurs, sur le lac frontalier Tanganyika, ont été traqués par la police congolaise jusque dans les eaux zambiennes. La police zambienne a pris en chasse ses confrères congolais et est, à son tour, entrée en territoire voisin, où elle a, dit le député, pris un drapeau du Congo. L’armée congolaise a alors ouvert le feu, tuant un Zambien. Lusaka a répliqué en étoffant ses forces frontalières, qui sont entrées au Congo « avec des paras », selon M. Mwando. « La RDC n’a pas pu se défendre et les Zambiens ont progressé de 30 km à l’intérieur du territoire de Moba », où ils sont toujours.

Bombardement par hélicoptère

Le 16 mars dernier, l’AFP avait annoncé que, la nuit précédente, des heurts entre armées congolaise et zambienne avaient fait un mort de chaque côté, selon une version, deux de chaque côté selon une autre. Des hélicoptères zambiens, rapportait l’agence de presse, avaient bombardé une position congolaise, y faisant deux morts. Une source gouvernementale congolaise, citée par l’AFP, assurait à l’époque que l’armée congolaise avait « récupéré l’espace occupé par les militaires zambiens » à Muliro-Kibambe.

L’interprétation de ce qui se passe comme une tentative d’occuper une portion du territoire congolais est renforcée par le fait que des incidents de ce type ont éclaté entre les deux pays en 1996, 2006 et 2016. Le député de Moba estime que les Zambiens « se sont installés » en raison de la faiblesse du Congo,lorsqu’ils se sont aperçus que rien ne les empêchait de progresser, une fois entrés sur le territoire de Moba.

Trouver une solution pacifique

Le député Mwando insiste toutefois sur le fait qu’il n’appuie pas « une guerre avec la république sœur de Zambie » et souligne que les populations de sa circonscription électorale et celles de Zambie voisine « sommes de la même tribu ». Il demande donc à Kinshasa d’obtenir de la SADC et de l’Union africaine qu’elles s’impliquent dans le conflit pour « trouver une solution pacifique ».

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos