Coronavirus: la RDC assouplit la fermeture d’un poste-frontière sous la pression de la rue

Coronavirus: la RDC assouplit la fermeture d’un poste-frontière sous la pression de la rue

La République démocratique du Congo a annoncé jeudi la réouverture partielle pour les piétons d’un poste-frontière avec la Zambie à l’issue d’une journée de manifestation contre cette mesure préventive prise face à la pandémie de Covid-19. Des échauffourées ont opposé des civils et les forces de sécurité à Kasumbalesa (sud-est), point de passage vers la Zambie et l’Afrique australe, avec des dégâts matériels (poste de police vandalisé et plusieurs arrestations), d’après le maire et la société civile joints par un correspondant de l’AFP.

Les manifestants protestaient contre la fermeture depuis le 20 mars de toutes les frontières terrestres, aériennes et maritimes sur décision du président Félix Tshisekedi.

« Comme Kasumbalesa dépend en grande partie de produits venant de pays de l’Afrique australe et aussi de la Zambie, la population a des difficultés pour vivre », a expliqué le maire, André Kapampa. « La population réclamait l’ouverture ou un accès vers la Zambie ».

« Dès demain (vendredi) les couloirs piétionniers seront ouverts », a-t-il ajouté, précisant que les piétons devront respecter les mesures de prévention (port du masque, prise de température, distanciation sociale).

Il s’agit également d’éviter que des clandestins passent par des « voies poreuses », qui « peuvent nous importer la maladie », a ajouté le maire.

Kasumbalesa a enregistré au moins un cas de Covid-19, un Congolais qui revenait de l’étranger. La ville-frontière a été confinée un seul jour le 29 avril pour retrouver les contacts de ce cas.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos