RDC : Thomas Lubanga met en garde les milices de l’Ituri

RDC : Thomas Lubanga met en garde les milices de l’Ituri

Un ancien condamné de la Cour pénale internationale (CPI) a invité jeudi une milice à cesser de massacrer des civils en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, les mettant en garde contre des crimes contre l’humanité, dans une conférence de presse.

« J’invite mes frères de Codeco (Coopérative pour le développement du Congo) à arrêter leur entreprise criminelle consistant à verser sans raison valable le sang de leurs frères et soeurs des (territoires de) Djugu et Mahagi en Ituri », a déclaré à l’AFP l’ancien condamné Thomas Lubanga. « Je les avertis que l’ONU parle déjà de crimes contre l’humanité. Il est temps d’écouter et de suivre la voie de la raison en prenant la main tendue du chef de l’État Félix Tshisekedi qui est disposé à les écouter« , a-t-il ajouté.

« Cessez de tuer vos frères et soeurs et de détruire l’Ituri ! Vous ne gagnez rien dans votre aventure qui a été rejetée par toutes les communautés de notre province, sans une seule exception« , a-t-il martelé. En Ituri, les militaires de l’armée régulière combattent le groupe armé Codeco. Ce dernier prétend défendre les intérêts de la communauté Lendu (agriculteurs), face à une autre communauté, les Hema (éleveurs et commerçants).

Plus de 700 civils ont été tués dans de nouvelles violences depuis décembre 2017, d’après les Nations unies qui parlent d’un possible « crime contre l’humanité« . Les victimes de ces tueries se comptent aussi dans les communautés Alur, Mbisa, Ndo Okembo et Nyali de l’Ituri, a indiqué Thomas Lubanga. Premier condamné dans l’histoire de la CPI, Thomas Lubanga avait purgé une peine de 14 ans de prison qui lui avait été infligée pour enrôlement d’enfants dans le conflit en Ituri au début des années 2000 qui avait fait des milliers de morts.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos