RDC: cinq morts dans une nouvelle attaque de la milice Codeco en Ituri

RDC: cinq morts dans une nouvelle attaque de la milice Codeco en Ituri

Cinq personnes, dont un enfant de quatre ans, ont été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi dans des attaques menées par une milice contre deux villages de la province de l’Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), ont indiqué des médias locaux. Ces attaques simultanées ont été conduites par de présumés miliciens du groupe armé Coopérative de développement du Congo (Codeco) contre les villages de Pungu et de Lobho dans le territoire de Djugu, a affirmé le président de la société civile locale, Charité Banza, au site d’information Actualité.cd.

« Ces miliciens ont débuté leur incursion dans le village Pungu dans la chefferie voisine ( de celle de Bahema Badjere). Ils ont tué cinq personnes et en ont blessé cinq autres (…). La même nuit, ils ont attaqué chez nous, le village Lobho, c’est là où ces criminels ont tué une personne (…) et pillé plusieurs biens de valeurs », a précisé M. Banza.

Selon des témoins cités par la radio onusienne Okapi, les corps des victimes ont été découpés à la machette.

Le groupe armé Codeco est actif dans la région de Djugu. C’est une milice constituée de membres de la communauté lendu regroupés dans une sorte de secte politico-militaro-religieuse. Les autorités l’accusent d’être responsable de massacres de dizaines de civils.

L’armée gouvernementale avant annoncé fin mars avoir « neutralisé » le chef de cette milice, Justin Ngudjolo.

Entre 1999 et 2003, la région de l’Ituri, riche en or, avait été ensanglantée par un conflit entre les communautés hema (commerçants et éleveurs) et lendu (cultivateurs). Des dizaines de milliers de morts avaient alors été enregistrés, jusqu’à l’intervention de la force européenne Artémis, sous commandement français.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos