RDC : Le ministre Thambwe s’explique

RDC : Le ministre Thambwe s’explique

Le ministre de la justice congolaise, Alexis Thambwe Mwamba, contre lequel une plainte a été  déposée en Belgique, notamment pour crime contre l’humanité, a tenu a réagir par a voix de son avocat Me Laurent Kennes. Dans sa version des faits, le ministre Thambwe explique qu’il était chargé des relations extérieures du RCD et qu’il n’avait pas de pouvoir militaire au sein de ce mouvement. Selon lui, il n’a donc fait que commenter un événement sur lequel il n’avait aucune prise.

Quant à l’accsuation de détourneent de biens publics, il parle de calomnie et annonce se tenir à la disposition de la justice belge, ce qui devrait peut-être favoriser une audition rapide.

« Monsieur le ministre de la justice de la République Démocratique du Congo, Alexis THAMBWE-MWAMBA, a appris par la presse l’existence d’une plainte entre les mains du juge d’instruction Michel CLAISE du tribunal de première instance francophone de Bruxelles.

« Cette plainte porterait sur un crime contre l’humanité lié au crash du Boeing 727 de la compagnie Congo Airlines le 18 octobre 1998 près de Kindu, d’une part à des faits de détournement de biens publics, d’autre part.

« Plus qu’un autre, compte tenu de sa fonction en qualité de ministre de la justice, Monsieur Alexis THAMBWE-MWAMBA entend pleinement respecter l’enquête en cours et ne souhaite pas déplacer les débats dans les médias.

« Il indique, néanmoins, qu’il ne disposait ni d’une autorité, ni de compétence militaire au sein du mouvement RCD. Il était responsable des relations extérieures et a été informé, après le crash, de celui-ci. Il s’est borné à informer le public, pour le compte du RCD, des raisons pour lesquelles des militaires de ce mouvement avaient tiré un missile sur l’avion. Il n’a donc posé aucun acte en lien avec cet événement dramatique.

« La plainte de détournement de biens publics relève de la pure calomnie et ne repose pas sur le moindre élément pertinent.

« Monsieur Alexis THAMBWE-MWAMBA entend répondre à toute convocation et à toute question qui lui sera posée par les autorités belges pour faire la plus grande clarté.

« Il ne commentera pas plus avant cette procédure pour les raisons évoquées précédemment. »

Que pensez-vous de cet article?