RDC: une nouvelle attaque de rebelles ADF fait huit morts au Nord-Kivu

RDC: une nouvelle attaque de rebelles ADF fait huit morts au Nord-Kivu

Au moins huit personnes, dont deux militaires congolais, ont été tués dimanche soir dans une nouvelle attaque attribuée au groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF) dans la région de Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), rapportent lundi des médias congolais, citant des sources locales. L’attaque a eu lieu dimanche vers 19h00 locales dans le village de Vherere, à environ 30 km de Beni, dans le nord de la province du Nord-Kivu, en proie à la violence depuis 25 ans.

Six civils et deux militaires des Forces armées de la RDC (FARDC, l’armée gouvernementale) ont péri.

Les assaillants ont d’abord tendu une embuscade à un véhicule militaire qui provenait de la localité de Halungupa-centre, avant de s’en prendre aux civils, a précisé lundi un responsable local, John Sibendire, au média en ligne Actualité.cd.

Un membre de la société civile de Kisima, Roger Masimengo, a pour sa part fait état au site d’information 7sur7.cd de sept civils tués, de maisons pillées et d’animaux domestiques emportés par les assaillants ainsi que de déplacements de la population qui fuit la région.

C’est la énième attaque rebelle enregistrée dans cette zone. Depuis le 17 février, au moins 41 personnes ont été tuées par les rebelles ougandais ADF, selon un décompte non officiel.

Depuis novembre, les ADF ont intensifié leurs tueries contre les civils en représailles aux opérations militaires lancées fin octobre 2019.

A l’origine, les ADF étaient des rebelles ougandais musulmans opposés au régime du président Yoweri Museveni. Ils sont présents dans la région de Beni depuis 1995.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos