RDC: le paludisme première cause de mortalité, avec plus de 13.000 décès en 2019

RDC: le paludisme première cause de mortalité, avec plus de 13.000 décès en 2019

Le paludisme reste la première cause de mortalité en République démocratique du Congo (RDC), avec 13.000 décès enregistrés en 2019, a indiqué samedi l’organisation Médecins Sans Frontières (MSF), à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le paludisme. Dans un communiqué publié à Kinshasa, MSF indique qu’au total, 13.072 décès dus au paludisme – aussi appelé malaria – ont été enregistrés l’an dernier en RDC, sur plus de 21 millions de cas.

Les plus affectés par le paludisme sont les enfants de moins de cinq ans. Les zones rurales sont les plus touchées, en raison de l’insécurité et des difficultés à accéder aux structures de santé. En 2019, MSF a traité gratuitement plus de 750.000 malades sur l’ensemble du pays, souligne le communiqué.

Dans la province du Nord-Kivu (est), dans la zone de santé de Mweso et le territoire de Walikale, le paludisme figure parmi les trois pathologies les plus fréquentes. Elle est la deuxième cause de décès à Mweso. Dans cette zone de santé, Médecins sans Frontières a pris en charge plus de 204.000 personnes à travers les 22 structures de santé que l’organisation appuie. L’approvisionnement en médicaments y est en plus difficile, souligne l’ONG.

Les autorités congolaises, aidées par la communauté internationale, ont toutefois lancé des campagnes de distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action mais sans s’attaquer à d’autres causes, comme la prolifération des moustiques, vecteur principal de la malaria, avec l’insalubrité dans les milieux de vie.

La RDC est aussi touchée par des épidémies de rougeole, de choléra et désormais aussi du coronavirus – 28 morts depuis le début de la pandémie -, alors que l’est congolais a connu une résurgence de la maladie à virus Ebola (MVE), qui a tué plus de 2.200 personnes depuis le début d’une nouvelle épidémie, le 1er août 2018.

L’Afrique subsaharienne rassemble 93% des cas de malaria et davantage encore pour les décès. Plus de deux tiers des victimes sont des enfants de moins de cinq ans.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos