Coronavirus: le FMI accorde 230 millions de dollars d’aide au Burkina et au Niger

Coronavirus: le FMI accorde 230 millions de dollars d’aide au Burkina et au Niger

Le FMI a approuvé mardi soir des aides d’urgence de 230 millions de dollars pour le Burkina Faso et le Niger, afin d’aider ces pays sahéliens pauvres à affronter la pandémie de coronavirus.

La pandémie de Covid-19 « ébranle fortement » les économies du Burkina Faso et du Niger, « dont les perspectives à court terme se détériorent rapidement », explique le Fonds monétaire international dans un communiqué publié mardi soir.

Les aides en faveur des deux pays, 115,3 millions dollars pour le Burkina et 114,49 millions de dollars pour le Niger (environ 105 millions d’euros) vont être débloquées par le FMI au titre de la « facilité de crédit rapide », pour satisfaire leurs « besoins urgents de financement de la balance des paiements », selon le communiqué.

Les deux pays vont aussi bénéficier d’un allégement du service de leur dette envers le FMI.

Outre la pandémie de Covid-19, le Burkina et le Niger doivent lutter depuis plusieurs années contre des groupes jihadistes qui multiplient les attaques, ce qui impacte fortement leurs ressources budgétaires.

Lundi, le FMI avait annoncé une aide d’urgence d’un milliard de dollars en faveur du Ghana et une autre de 442 millions de dollars pour le Sénégal.

Le FMI, qui a publié mardi ses premières prévisions de croissance mondiale depuis le début de la pandémie, estime que l’Afrique subsaharienne connaîtra cette année sa première récession depuis un quart de siècle (-1,6 du PIB), même si elle reste relativement épargnée pour l’instant par le virus.

Le G7 s’est dit favorable mardi à la suspension du service de la dette des pays pauvres.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos