RDC: deux ONG dénoncent l’arrestation de deux journalistes au Sud-Kivu

RDC: deux ONG dénoncent l’arrestation de deux journalistes au Sud-Kivu

Deux journalistes congolais ont été arrêtés après avoir été brutalisés dans les locaux de leur média par des policiers dans l’est de la République démocratique du Congo, ont dénoncé mardi deux organisations de défense des médias. Lundi, deux policiers ont fait incursion dans les locaux de la Radio Communautaire Kivu (RCK) à la recherche du journaliste Nicodème Kashind « accusé d’avoir ‘diffamé’ la police », selon un communiqué de l’ONG Journaliste en danger (JED).

Ne l’ayant pas trouvé, ces agents ont procédé à l’arrestation de deux autres journalistes: Gilbert Wasokye et André Faucon. « Ligotés, les deux journalistes ont été conduits au commissariat local de la police où il ont passé la nuit », détaille cette ONG partenaire de Reporters sans frontières (RSF).

La RCK est installée à Baraka, une cité située à environ 140 Km de Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu.

JED « exprime sa totale désapprobation » contre cette situation et appelle à « libérer immédiatement » les deux journalistes.

Une autre ONG, Partenariat pour la protection intégrée (PPI, basée dans le Sud-Kivu), dénonce les mêmes faits et exige en outre la restitution du « matériel et une importante somme d’argent emportée », selon elle, par les policiers.

La RDC occupe la 154è place sur 180 du classement RSF pour la liberté de la presse en 2019.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos