Malte appelle l’UE à agir en Libye pour éviter un drame humanitaire

Malte appelle l’UE à agir en Libye pour éviter un drame humanitaire

Malte a appelé mardi l’Union européenne à une action urgente en Libye, afin d’éviter un désastre humanitaire dans ce pays touché par une guerre civile et l’épidémie de coronavirus, et des naufrages de migrants en Méditerranée. Dans une lettre adressée au chef de la diplomatie européenne Josep Borrell et dans une vidéo diffusée sur Facebook, le ministre maltais des Affaires étrangères Evarist Bartolo souligne que plus de 650.000 personnes attendent sur les côtes libyennes dans une situation désespérée, dans l’espoir de rejoindre l’Europe, alors que la situation se détériore dans le pays.

« Ce contexte terrible crée tous les ingrédients pour un désastre humanitaire majeur », souligne M. Bartolo. « Ces dernières années, Malte a sauvé des milliers de personnes, bien au-delà de ses obligations légales ». Mais « si Malte est laissée de nouveau seule face à cette crise de la proportion d’un tsunami, des personnes, des enfants, des femmes enceintes et des victimes de viols vont mourir », s’alarme-t-il.

La Valette demande donc qu’une mission humanitaire européenne soit lancée immédiatement en Libye, pour fournir de la nourriture, des médicaments et des équipements de santé aux Libyens et aux migrants.

« L’aide humanitaire de l’Union européenne doit être imminente et importante – aujourd’hui et pas demain », souligne M. Bartolo, qui propose une enveloppe européenne d’au moins 100 millions d’euros. Un telle aide permettra de réduire les difficultés des migrants -venus majoritairement d’Afrique sub-saharienne- et pourraient les inciter à rester en Libye, « plutôt que de risquer leur vie en mer Méditerranée », tout en rendant moins viable le business des passeurs qui « profitent de la misère des plus désespérés ».

Malte se dit « prêt à jouer son rôle » en fournissant une aide logistique pour permettre à l’aide humanitaire d’arriver à destination et en aidant la Libye à acheter du matériel médical.

La Valette estime aussi nécessaire de renforcer la capacité des Libyens à contrôler leurs frontières.

En pleine crise du nouveau coronavirus, Malte et l’Italie ont officiellement fermé leurs ports aux migrants, une décision dénoncée par les ONG de défense des migrants. Les autorités maltaises ont toutefois secouru vendredi un bateau avec 67 migrants, ensuite placés en quarantaine.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos