RDC: onze soldats tués dans des combats avec la milice Codeco en Ituri

RDC: onze soldats tués dans des combats avec la milice Codeco en Ituri

Au moins onze militaires congolais ont perdu la vie dans des combats qui les ont opposés samedi aux miliciens d’un groupe armé actif dans la province de l’Ituri (nord-est de la République démocratique du Congo), a rapporté dimanche la radio onusienne Okapi, citant des sources locales. Ces affrontements ont opposé les Forces armées de RDC (l’armée gouvernementale) à des membres du groupe armé Coopérative de développement du Congo (Codeco) dans le village de Nyapala dans le territoire de Djugu à environ 60 kilomètres au nord de Bunia, le chef-lieu de la province.

Onze militaires des FARDC ont été tués et une dizaine d’autres blessés, selon des sources concordantes citées par Radio Okapi, parrainée par l’ONU.

Le porte-parole des FARDC en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, n’a pas confirmé ce bilan, préférant parler de « disparus du côté de l’armée » pendant les opérations militaires en cours dans la région.

Le groupe armé Codeco est actif dans la région de Djugu. C’est une milice constituée de membres de la communauté lendu regroupés dans une sorte de secte politico-militaro-religieuse. Les autorités l’accusent d’être responsable de massacres de dizaines de civils.

Les FARDC avaient annoncé fin mars avoir « neutralisé » le chef de cette milice, Justin Ngudjolo.

Entre 1999 et 2003, la région de l’Ituri, riche en or, avait été ensanglantée par un conflit entre les communautés hema (commerçants et éleveurs) et lendu (cultivateurs). Des dizaines de milliers de morts avaient alors été enregistrés, jusqu’à l’intervention de la force européenne Artémis, sous commandement français.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos