Crise en RDC, il est temps de répondre à l’urgence humanitaire !

Crise en RDC, il est temps de répondre à l’urgence humanitaire !

Opinions

Marie Arena, Eurodéputée PS Groupe  (S&D)

Ce mercredi 14 juin 2017, à mon initiative, le Parlement européen a adopté une résolution sur la situation en République Démocratique du Congo.

Face à la détérioration des conditions humanitaires et sécuritaires que traverse la population congolaise depuis plusieurs mois, il était devenu urgent que les députés européens marquent leur préoccupation et envoient un signal fort aux autorités congolaises.

La crise actuelle dans la région du Kasaï est venue exacerber une situation qui était déjà très difficile.

Dans cette région, pourtant autrefois pacifique, les violences et la répression font rage. Depuis août 2016 les exécutions sommaires, les meurtres d’enfants, le recrutement d’enfants soldats, les violences sexuelles,. ..frappent les populations civiles.

Ces violences qui impliquent miliciens, soldats et policiers ont fait plus de 400 morts, dont les deux enquêteurs de l’ONU en mars dernier, plus de 40 fosses communes ont été découvertes, 400.000 enfants risquent la famine, plus de 1,3 millions de congolais ont fui la région ou se sont réfugiés dans le pays voisin, l’Angola, qui s’inquiète de ces arrivées massives de populations dans des conditions désespérées.

Cette crise au Kasaï se joue sur fond de ce qui devrait être une transition politique prévue par l’Accord du 31 décembre 2016 et qui peine à voir le jour.

Même si l’enrôlement des électeurs semble s’accélérer, l’adoption des lois électorales et la mise en place du Conseil national de suivi de l’Accord sont autant de défis auxquels les autorités congolaises doivent répondre pour la tenue d’élections libres, transparentes et démocratiques.

Dans ce contexte grave, le Parlement européen appelle les autorités congolaises et la communauté internationale à tout mettre en œuvre afin de respecter la totalité des engagements pris par tous les acteurs congolais dans l’Accord de la Saint Sylvestre, en ce compris la fixation d’un calendrier clair et précis pour la tenue des élections sans modification de la Constitution.

Par ailleurs, nous appelons à la mise en place d’une enquête internationale complétant les efforts nationaux sur les violences au Kasaï, en ce compris le meurtre des deux experts de l’Onu, afin que les responsables puissent répondre de leurs actes.

Le Parlement européen soutient également les sanctions ciblées mises en place par l’Union européenne à l’égard des responsables de graves violations aux droits humains et appelle à lancer sans attendre un dialogue étroit et constructif avec les autorités de la RDC, en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie, l’Union africaine et les Nations Unies.

Enfin, le gouvernement congolais a la responsabilité de faire respecter les droits humains et de garantir à sa population un contexte sécuritaire et humanitaire permettant le bon déroulement de la transition politique. La stabilité du pays et de toute la région en dépend.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos