Coronavirus: RDC: au moins 1.200 détenus libérés préventivement des prisons pour endiguer la pandémie

Coronavirus: RDC: au moins 1.200 détenus libérés préventivement des prisons pour endiguer la pandémie

Au moins 1.200 détenus ont été relaxés de différentes prisons congolaises dans le cadre des mesures prises afin de freiner la propagation du coronavirus en République démocratique du Congo (RDC), a annoncé mardi le ministre de la Justice, Célestin Tunda Ya Kasende, dans une interview accordée à la radio onusienne Okapi. « Depuis quelques jours effectivement nous sommes en train de désengorger nos prisons en commençant par la grande prison de Makala (à Kinshasa, ndlr) sur base de libérations conditionnelles d’abord, parce qu’à ce stade il faut que je signe les arrêtés », a-t-il affirmé.

« J’en ai signé pour la libération d’au moins 700 personnes. Mais, il y a aussi les libérations provisoires qui relèvent de l’appréciation de différents offices, de différents procureurs et ils sont en train de le faire pour une certaine catégorie d’infractions », a ajouté M. Tunda à Radio Okapi, parrainée par l’ONU.

Il a encouragé les magistrats à travers le pays à faire de la libération un principe et de la détention une exception. Toutefois, a-t-il prévenu, les auteurs d’infractions graves ne doivent pas bénéficier de cette largesse.

Datant de l’époque coloniale, les prisons de la RDC sont particulièrement vétustes et surpeuplées. Les détenus y vivent dans des conditions d’hygiène désastreuses, exposés à de nombreuses maladies, à la déshydratation et à la malnutrition.

Dans sont dernier bulletin quotidien, datant de lundi soir, l’Institut national de Recherche biomédicale (INRB) a fait état de 180 cas confirmés de coronavirus, dont 18 décès, neuf personnes guéries et 90 patients « en bonne évolution ».​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos