RDC: six morts dans une attaque des miliciens ADF dans une région isolée

RDC: six morts dans une attaque des miliciens ADF dans une région isolée

Six personnes ont été tuées dans une attaque attribuée au groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF) dans la région de Beni, isolée en raison du coronavirus, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris mardi de sources locales. L’attaque a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi dans la localité de Halungupa, à environ 30 km de Beni dans la province du Nord-Kivu en proie à la violence depuis 25 ans.

« Le bilan est de six morts: cinq hommes et un enfant », a déclaré le chef du groupement de Malambo où est située Halungupa, John Kambale Sibendire, à l’AFP.

Un bilan confirmé par le chef de la police de la contrée.

Dans le Nord-Kivu, trois villes majeures (Goma, Beni et Butembo) ont été isolées du reste de la province par les autorités afin de stopper la propagation du Covid-19.

Cette zone se prépare aussi à sortir de l’épidémie de la maladie à virus Ebola dont la fin doit être techniquement proclamée le 12 avril.

Au moins un cas du nouveau coronavirus a été enregistré à Beni sur les 180 cas enregistrés en RDC dont 18 décès.

Depuis quelques semaines, les attaques et tueries des civils attribuées aux ADF ont diminué.

Ce groupe armé est accusé d’avoir massacré plus de 1.000 civils dans la région de Beni depuis octobre 2014.

Depuis novembre, les ADF ont intensifié leurs tueries contre les civils en représailles aux opérations militaires lancé fin octobre 2019, faisant près de 400 morts d’après les experts.

Les ADF étaient à l’origine des rebelles ougandais musulmans opposés au régime du président Yoweri Museveni. Ils présents dans la région de Beni, dans l’est congolais depuis 1995.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos