Le Dr Mukwege désigné comme responsable de la riposte dans sa province du Sud-Kivu

Le Dr Mukwege désigné comme responsable de la riposte dans sa province du Sud-Kivu

Le gynécologue congolais Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, a été désigné pour présider la commission de la santé du comité de lutte contre la pandémie de coronavirus de sa province d’origine, le Sud-Kivu (est de la République démocratique du Congo), a annoncé lundi le gouverneur, Théo Ngwabidje Kasi, cité par des médias locaux. Cette province, frontalière du Rwanda, a enregistré à Bukavu, son chef-lieu, deux cas positifs de contamination au coronavirus sur les 81 cas recensés en RDC en date de dimanche, avec huit décès, selon l’Institut national de Recherche biomédicale (INRB).

Les deux personnes ont été placées en isolement et transférées au centre de prise en charge aménagé à cet effet, a indiqué M. Ngwabidje lors d’un point de presse.

Le docteur Mukwege, médecin directeur de l’hôpital de Panzi à Bukavu, présidera la commission de la santé du comité multisectoriel de lutte contre le coronavirus au Sud-Kivu. Il sera secondé par le ministre provincial de la santé, Cosmos Bishisha.

Le Dr Mukwege – alias « l’homme qui répare les femmes » victimes de violences sexuelles dans le film du réalisateur belge Thierry Michel et de la journaliste Colette Braeckman – a soigné quelque 50.000 victimes de viols à l’hôpital de Panzi qu’il a fondé en 1999 à Bukavu.

Il avait prévenu la semaine dernière que la RDC devait se préparer au pire » car « nous n’avons aucune idée de l’ampleur de la propagation » du coronavirus dans le pays.

Dans une vidéo, le prix Nobel de la paix 2018 soulignait « l’absence des centres de test sur l’ensemble du territoire et des moyens pour mener des dépistages à grande échelle sur la population, tel que l’encourage l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) ».​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos