Sonia Rolland en pèlerinage sur les collines de Kigali

  • Dans Rwanda
  • 13 juin 2017
  • 297 Vues
Sonia Rolland en pèlerinage sur les collines de Kigali

L’ex-Miss France, comédienne et réalisatrice, remonte aux sources de son histoire familiale, en France et au Rwanda. Un reportage où la généalogie se marie à l’Histoire. A voir sur France 2, ce mardi 13 juin  à 23h05.

A l’invitation de Marie Drucker, Sonia Rolland, Miss France 2000, aujourd’hui comédienne et réalisatrice de documentaires* remonte aux sources de ses origines mêlées, françaises, par son père et rwandaises, par sa mère. Un voyage qui l’enthousiasme d’autant plus qu’elle a gardé des liens très forts avec ces deux cultures qui irriguent sa vie autant que son roman familial.

« Retour aux sources », le rendez-vous qui met la généalogie au coeur de son processus de narration permet à la personnalité invitée de renouer les fils de son ascendance en allant à la rencontre de témoins ou de documents parfois oubliés, dans son pays de résidence, mais aussi à l’étranger.

Dans le cas de Sonia Rolland, le lignage maternel, et donc le parcours rwandais, par la complexité et l’épaisseur de l’héritage convoqué, occupe les deux tiers du reportage proposé mardi soir sur France 2. Ceux qui connaissent bien l’histoire de ce petit coin d’Afrique centrale n’apprendront sans doute pas énormément de choses sur l’ancien royaume placé, un temps, sous administration belge. Mais en se déplaçant de Kigali à Ruhengeri, le document démontre à quel point les soubresauts et les heurts du pays des mille collines – ainsi que ses pages les plus sombres depuis le coeur des années 50 -, se mêlent à la destinée familiale de chaque habitant.

Maigres archives et mystères familiaux

Si, d’un côté, le parcours de la famille Rolland se mêle à l’histoire médicale de France et passe par les grands champs de bataille; à 6000 kilomètres de là, celui de sa mère, Landrada, s’enracine dans l’histoire chahutée de l’Afrique des Grands Lacs.

Restée connectée à sa terre natale, la comédienne y a d’ailleurs établi une association, « Maïsha Africa », qui lutte en faveur des orphelins rwandais. Malgré de nombreux voyages, certains pans de son histoire maternelle restaient obscurs. En fouillant les archives locales, « Retour aux sources » propose à la jeune femme de faire la lumière sur certains mystères familiaux. Tragiques ou simplement étonnantes, ces nouvelles données biographiques bousculent sa perception, mais la jeune réalisatrice les accueille avec simplicité et avec cette dignité dont sa mère lui a tant vanté les vertus.

Plus proche du reportage que du documentaire par son ton didactique et son commentaire très présent, ce programme, coproduit par Arnaud Poivre d’Arvor, souligne, à travers les parcours de vie de personnalités reconnues, les origines diverses qui font la richesse de la France.

Adaptée d’un format britannique à la base (« Who do you think you are ? »), cette série documentaire populaire auprès de nombreuses stars a également essaimé aux Etats-Unis.

* « Rwanda : du chaos au miracle » (2014) ; « Homosexualité : du rejet au refuge » (2014)

Que pensez-vous de cet article?