RDC: Coronavirus: « les bisous stop » lance la star Fally Ipupa, 18 cas en RDC

RDC: Coronavirus: « les bisous stop » lance la star Fally Ipupa, 18 cas en RDC

« Les bisous stop »: les stars congolaises Fally Ipupa et Koffi Olomide ont sensibilisé contre la propagation du coronavirus en République démocratique du Congo, où quatre nouveaux cas ont été annoncés vendredi, soit 18 au total. « Fally en mode confinement. Les bisous stop. Les accolades stop. Se laver les mains avec du savon oui très important », chante à la guitare Fally Ipupa qui a annulé un concert prévu jeudi à Kinshasa pour cause de Covid-19.

Son dernier show à Paris le 28 février avait provoqué des violences de la part d’opposants congolais l’accusant d’être un proche du pouvoir.

« Rester à la maison oui, oui, les gants oui, les masques oui », ajoute le chanteur à la voix légèrement éraillée dans une vidéo d’une minute vue 17.000 fois sur Twitter.

« Il faut que nous adoptions de nouveaux comportements. Il ne faut plus que dans les bus et les taxis-bus nous soyons serrés les uns contre les autres », a aussi déclaré l’autre star de la rumba Koffi Olomide dans une vidéo.

Sans aller jusqu’au confinement, le président Félix Tshisekedi a annoncé des mesures drastiques mercredi: suspension des vols vers les pays à risques (les derniers vols directs réguliers vers la France et la Belgique sont partis jeudi soir de Kinshasa, a indiqué l’ambassade de France), fermeture des écoles, des bars, des restaurants, des lieux de culte, des salles de deuil…

Le ministre de la Santé, le Dr Eteni Longondo, a fait état de quatre nouveaux cas confirmés vendredi matin.

« Ce sont tous des Congolais dont un a séjourné en France (…). Les trois autres ont été contaminés sur place au Congo », a détaillé le ministre sur Twitter.

Le ministre de la Justice, Célestin Tunda Ya Kasende, a indiqué dans un communiqué avoir été testé négatif.

Les 18 cas se concentrent pour le moment dans la capitale Kinshasa, environ dix millions d’habitants.

Il faut éviter « que la maladie ne sorte de Kinshasa », a déclaré mardi le responsable de la riposte anti-coronavirus, le professeur Jean-Jacques Muyembe, à l’AFP, tout en coordonnant la lutte contre l’épidémie d’Ebola dont la fin doit être proclamée le 12 avril (actuellement 30 jours sans nouveau cas).

Une épidémie de rougeole a aussi tué plus de 6.000 personnes en RDC depuis début 2019. st/bmb/sst GGD/​

Que pensez-vous de cet article?