Déclarations finales au procès d’un ex-chef rebelle ougandais devant la CPI

Déclarations finales au procès d’un ex-chef rebelle ougandais devant la CPI

La Cour pénale internationale (CPI) a entendu mardi les déclarations finales au procès pour crimes de guerre de l’ancien commandant rebelle ougandais Dominic Ongwen. L’ex-commandant est l’objet de 70 chefs d’accusation pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, commis entre 2002 et 2004 dans le nord de l’Ouganda. Sous la direction présumée d’Ongwen, des dizaines de milliers de personnes ont été tuées par l’organisation terroriste l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) et des centaines de milliers d’autres chassées de leurs foyers. Dans ses déclarations finales, le parquet a décrit des attaques brutales contre des villageois par la LRA et a demandé au tribunal de condamner Ongwen pour tous les chefs d’accusation.

Ongwen avait plaidé non coupable dès le début de la procédure en décembre 2016 et a depuis lors continué de nier toutes les accusations.

La campagne de terreur de la LRA dans le nord de l’Ouganda a duré jusqu’en 2005. Le procès d’Ongwen a vu la description d’une liste de crimes tels meurtres de masse, torture, esclavage sexuel, grossesses forcées et utilisation d’enfants soldats.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos