Afrique du Sud: la capitale Pretoria placée sous administration

Afrique du Sud: la capitale Pretoria placée sous administration

La municipalité de la capitale sud-africaine Pretoria va être gérée par un administrateur après des mois de paralysie politique, ont annoncé jeudi les autorités provinciales, qui ont prévu des élections anticipées dans les trois mois. « Le conseil municipal de Tshwane (Pretoria) est dissout et un administrateur sera nommé pour gérer la municipalité » jusqu’à l’élection d’un nouveau conseil « dans les 90 jours », a déclaré David Makhura, le numéro 1 de la province du Gauteng, qui englobe Pretoria.

La province « prend cette mesure drastique dans l’intérêt des habitants » de la municipalité de Pretoria, a-t-il ajouté sur Twitter, expliquant qu’il était de « l’obligation » du gouvernement provincial de « veiller à la continuité des services publics ».

La municipalité de Pretoria traverse depuis des mois une crise politique liée aux tensions entre les deux principaux partis d’opposition sud-africains, l’Alliance démocratique (DA) et les Combattants pour la liberté économique (EFF).

« C’est le cirque. A chaque conseil municipal, il y a un drame et les gens ne s’écoutent pas », a expliqué jeudi sur la chaîne eNCA Lebogang Maile, un « ministre » de la province, contrôlée par le Congrès national africain (ANC) au pouvoir.

Au pouvoir depuis la chute de l’apartheid en 1994, l’ANC a subi en 2016 un revers historique lors des élections locales.

Il a cédé le contrôle de villes emblématiques comme Johannesburg, Port Elizabeth et Pretoria à des coalitions d’opposition dirigées par la DA.

Ces alliances ont aujourd’hui volé en éclat dans les trois villes.

Le maire de Pretoria, Stevens Mokgalapa, rattrapé par un scandale de vidéo sexuelle, a démissionné le mois dernier.

Celui de Johannesburg, Herman Mashaba, a quitté son poste fin 2019 et claqué la porte de la DA, à qui il reproche son approche de la question raciale, toujours très sensible en Afrique du Sud. Il a été remplacé par un maire ANC, Geoff Makubo.

A l’échelle nationale, la DA a perdu du terrain lors des élections législatives de mai 2019, conduisant son patron Mmusi Maimane à la démission en octobre. Il était son premier chef noir.

La DA est actuellement dirigée par John Steenhuisen, issu de la minorité blanche.​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos