Le maire de Pretoria embourbé dans un scandale à la sex-tape va démissionner

Le maire de Pretoria embourbé dans un scandale à la sex-tape va démissionner

Le maire de la capitale sud-africaine Pretoria, englué dans un scandale à la sex-tape, a annoncé dimanche sa démission d’ici fin février, affirmant n’avoir « enfreint aucune loi ». « C’est avec regret que j’informe la population de (la municipalité de) Tshwane », qui englobe Pretoria, « de mon intention de démissionner de mon poste de maire (…) avant le conseil municipal de la fin février », a déclaré Stevens Mokgalapa dans un communiqué. « Je tiens à préciser que je n’ai enfreint aucune loi, (…) mais au final, j’en suis arrivé à la conclusion qu’il était mieux pour la ville que je démissionne », a conclu le membre de l’Alliance démocratique (DA), le principal parti d’opposition en Afrique du Sud.

Stevens Mokgalapa était sous pression pour quitter son poste après la diffusion d’un enregistrement audio dans lequel il faisait, auprès d’une conseillère municipale, des remarques désobligeantes sur des collègues de la DA.

Selon les médias locaux, il aurait par ailleurs entretenu une relation sexuelle avec cette conseillère, provoquant l’ire de la direction du parti qui lui a imposé de partir en congés spéciaux en décembre.

La DA « a pris note » dimanche de l’annonce de sa démission, précisant « entamer le processus pour nommer un nouveau maire ».

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos