Burundi: deux ans et demi de prison pour les journalistes d’Iwacu

Burundi: deux ans et demi de prison pour les journalistes d’Iwacu

Le Tribunal de grande instance de Bubanza, au Burundi, a condamné ce jeudi quatre journalistes d’Iwacu, un des derniers médias indépendants du Burundi, à deux ans et demi de prison et un million de FBu d’amende pour chacun. Leur chauffeur est acquitté.

 
Les journalistes avaient été arrêtés avec leur chauffeur le 22 octobre dernier dans la province de Bubanza (nord-ouest du Burundi), alors qu’ils « couvraient » pour leur journal l’incursion de rebelles burundais RED-Tabara venus de RDCongo voisine et qui aurait fait 14 tués côté rebelles et une dizaine côté armée burundaise. Leur chauffeur avait été placé, un mois plus tard, en liberté provisoire.
 
 
Le mois dernier, le parquet avait requis 15 ans de prison contre eux pour « complicité d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat ».
 
Amnesty International, Human Rights Watch et Reporters sans Frontières avaient demandé leur libération. Les observateurs notent un durcissement de l’intimidation des journalistes alors que le Burundi doit procéder à des élections en mai prochain.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos