RDC : 1 dollar = 1900 FC fin 2017

RDC : 1 dollar = 1900 FC fin 2017

Une mission du Fond monétaire international (FMI) était de passage à Kinshasa où elle a notamment rencontré les ministres des Finances, du Budget, du Plan, les présidents des deux assemblées et les deux commissions Ecofin des deux assemblées

Cette mission du FMI, conduite par Mario de Zamaroczy, a eu le mérite de tenir un langage clair aux responsables politiques  congolais. Un message qui pourrait se traduire par « vous allez droit dans le mur. Vous n’avez pratiquement aucune marge de manoeuvre. Nous pouvons vous aider mais il faut que vous respectiez vos engagements politiques en interne ».

Textuellement, M. de Zamaroczy a lancé : « La situation est grave, cela va très mal. Pourquoi cet état de choses ? Pour deux raisons. D’abord, le choc extérieur suite à la chute des prix des matières premières et, ensuite, l’impasse politique créée en RDC »

Dans le rouge complet

Et  d’expliquer que cette situation a provoqué l’effondrement des réserves de la Banque centrale avec une inflation de 23% avec, comme corollaire, une baisse dramatique du pouvoir d’achat et l’effondrement des investissements.

L’Etat, faute de trésorerie, a rogné sur ses dépenses et a même utilisé tous ses dépôts et a recouru aux avances de la Banque centrale « en violation  complète de la loi relative aux finances publiques », explique un membre de cette mission.

Le budget Tshibala irréaliste

Et les prévision futures ne sont pas plus rassurantes, loin de là. Selon cette mission du FMI, le budget présenté par le gouvernement de Bruno Tshibala « ne tient pas la route ».  « Complètement irréaliste », insiste même un autre membre, qui poursuit : « Ce budget a été élaboré sur des hypothèses irréalistes ou fantaisistes, à vous de choisir ».   Et d’épingler le fait que l’inflation prévue dans ce budget est de 19%, alors qu’on était déjà à 12% fin avril  et que les 19% seront atteints en juin. « Les prévisions réalistes étant de 45 % pour la fin de l’année », selon les chiffres de la mission du FMI. Ainsi, le taux de change prévu par le gouvernement est de 1600 francs congolais  pour 1 dollar, alors qu’il sera « à 1900 ou 2000 francs congolais à la fin de l’année », toujours selon le FMI.

Pour justifier ces chiffres, plutôt encourageants, le gouvernement congolais table sur une remontée significative des prix des matières premières. Seul souci, cette reprise s’est faite ressentir à la mi-2016 et aujourd’hui, la tendance est nettement à la stabilisation. Point d’envolée en vue pour 2017 donc.

Conclusions de la mission du FMI : « comme la RDC n’a pas accès aux capitaux internationaux, le budget est totalement irréaliste et ne répond en rien aux besoins du pays ».

Dans un tel contexte, les pénuries vont être de plus en plus marquées et les tensions sociales risquent d’être de plus en plus vives.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos