Les USA envoient des renforts au Kenya après l’attaque d’une base militaire par les shebab

Les USA envoient des renforts au Kenya après l’attaque d’une base militaire par les shebab

Le commandement militaire américain pour l’Afrique (Africom) a confirmé lundi avoir envoyé des renforts après une attaque meurtrière visant une base base militaire américano-kényane durant le weekend. Deux contractuels américains et un soldat auraient été tués dimanche, rapporte l’agence dpa, quand des miliciens lié au groupe islamiste somalien des shebab ont attaqué la base de Camp Simba dans la baie de Manda, près de l’île touristique et pittoresque de Lamu.

Des soldats américains de la « East Africa Response Force (EARF) ont été déployés pour renforcer la sécurité de la base. « L’EARF fournit une force prête au combat rapidement déployable », le selon le major-général William Gayler, directeur des opérations pour l’Africom.

Selon ce commandement militaire, les forces américaines à la base dans la baie de Manda fournissent formation et appui dans le contre-terrorisme aux alliés de la région.

Le USA ont soutenu la défense somalienne et les soldats de l’Union africaine dans la lutte contre les milices shebab et lancé de multiples attaques aériennes visant le groupe en Somalie.

Les shebab ont mené plusieurs attaques de grande ampleur à l’intérieur du Kenya, affirmant qu’il s’agissait de représailles face à l’envoi de soldats kényans en Somalie en 2011 pour y combattre le groupe, ainsi que de viser des intérêts étrangers.

Malgré les coûteux efforts internationaux pour les vaincre, les shebab ont réalisé le 28 décembre dernier l’une des opérations les plus meurtrières de la décennie en Somalie, l’explosion d’un véhicule piégé à Mogadiscio ayant fait 81 morts.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos